[scald=20659:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La cote de confiance de Nicolas Sarkozy s'érode de deux points en juillet à 33% d'opinions positives tandis que François Fillon perd un point à 43%, selon l'Observatoire politique CSA à paraître vendredi dans Les Echos.

Soixante-quatre pour cent des personnes interrogées déclarent ne pas faire confiance au chef de l'Etat pour "affronter efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays", soit une hausse de trois points par rapport à juin.

Elles sont 52% à ne pas faire confiance au Premier ministre, soit une hausse de deux points par rapport à juin.

"La tendance en faveur de Nicolas Sarkozy qui se dessinait dans l'opinion depuis mars s'interrompt, et même s'inverse. Ce mouvement est plus marqué parmi les sympathisants de droite (- 6 points) que chez ceux de gauche (- 2 points)", note CSA.

"Le plus troublant est qu'il n'y a pas une cause évidente à cette évolution négative, sinon sans doute les résultats peu encourageants sur l'emploi et les informations commençant à circuler sur l'allongement de la durée de cotisation pour la retraite", ajoute l'institut.

Dans le baromètre des personnalités politiques, François Hollande, candidat à la primaire d'investiture socialiste pour l'élection présidentielle, prend la première place avec 56% d'opinions favorables (+4 points) devant Nicolas Hulot (53%) et Martine Aubry (52%).

Eva Joly, favorite pour l'investiture écologiste pour 2012, gagne sept points à 35% et Dominique Strauss-Kahn progresse de six points à 32% à la suite des derniers revirements judiciaires le concernant.

L'enquête a été réalisée par téléphone les 5 et 6 juillet auprès de 1.005 personnes âgées de 18 ans et plus.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.