[scald=102851:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy ne parle ni de son bilan ni de ses projets et est dans une fuite en avant, a déclaré dimanche François Hollande, favori des sondages pour l'élection présidentielle.

Le candidat socialiste a ironisé sur les annonces du chef de l'Etat, qui menace de suspendre la participation de la France aux accords de Schengen, si l'Europe n'évolue pas.

"Il a occulté son bilan, je peux le comprendre, il n'est pas en sa faveur", a dit François Hollande sur M6, à propos du meeting géant de Nicolas Sarkozy à Villepinte, près de Paris.

"On a eu ni l'expression de sa fierté de ce qu'il avait fait, ni la présentation de ce qu'il nous proposait."

A propos des menaces à l'Europe, François Hollande a déclaré : "Il m'a accusé pendant des mois de vouloir renégocier le traité européen sur les disciplines budgétaires (...) et voilà que Nicolas Sarkozy (...) se met à traiter l'Europe comme un bouc émissaire et demande à ce que soient renégociés pas un traité, trois traités!"

"C'est un candidat qui est aujourd'hui dans une fuite en avant, mais tout ça va s'arrêter prochainement parce que les Français vont avoir la décision", a-t-il ajouté.

Jean-Baptiste Vey

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.