Nicolas Sarkozy à la tribune
Nicolas Sarkozy à la tribune © Maxppp/Wostok Press/Sébastien Muylaert

Le président de Les Républicains a martelé à la tribune l'unité de son parti, alors que plusieurs leaders avaient séché le conseil national LR à la Maison de la Mutualité.

Nicolas Sarkozy a rappelé à l'ordre, samedi, les ténors de son parti qui se sont éclipsés avant son discours ou ne sont pas venus : Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire ou Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le président de LR a montré implicitement du doigt les absents en les rappelant à la règle de l'unité du parti :

L'unité est difficile à réaliser, elle demande des efforts sur le long terme. A 29 jours des régionales, je n'accepterai aucune exception à cette unité. La presse étalerait nos divisions. Réfléchissez pas avec vos tripes de militants, mais avec votre coeur de Français.

Yannick Falt était à la Mutualité

L'ancien chef de l'Etat a juré qu'il ne conclurait "jamais" d'accord cantonal, régional ou national avec le FN : "Nous ne partageons rien. Ils détestent chacun, nous voulons rassembler tout le monde."

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.