NKM manque de parrainages.
NKM manque de parrainages. © MaxPPP

Week-end de l'Ascension ou pas, chaque jour compte pour les candidats à la primaire de la Droite, afin de décrocher leurs précieux parrainages. Combien de parlementaires soutiendront la candidature de Geoffroy Didier ou de Nadine Morano ? Jean-François Copé assure qu'il aura les 20 exigés. Quant à Nathalie Kosciusko-Morizet, elle se fait de plus en plus discrète à ce sujet.

Mardi, sur France Inter, elle a même refusé de répondre à la question, (en fin de vidéo). Le nombre de ses parrainages ne décolle pas. Mais il lui reste quelques tours dans son sac.

En deux mois de campagne, seulement deux parrainages

Après deux mois de campagne, Nathalie Kosciusko-Morizet n'a pour l'instant trouvé que deux parlementaires pour la parrainer : le député Patrice Martin-Lalande et la sénatrice Catherine Procaccia. Elle compte aussi sur le soutien d'un ultra-marin, qui a promis de s'engager à ses côtés mais qui visiblement, n'est pas pressé de l'annoncer.

Nathalie Kosciusko-Morizet n'exclut pas de "s'auto-parrainer"

Mais tout n'est pas tout à fait perdu pour Nathalie Kosciusko-Morizet. François Fillon reconnaît lui-même que parmi les femmes députées, qui lui ont assuré de voter pour lui en novembre prochain, certaines envisageraient de donner leurs parrainages à NKM. Par ailleurs, quelques Centristes, Maurice Leroy, François Sauvadet, pourraient, tôt ou tard, accepter de l'aider pour lui fournir des soutiens s'ils continuaient à manquer.

Au final, si malgré tout il ne lui en manquait qu'un seul parrainage pour avoir les 20, Nathalie Kosciusko-Morizet n'exclut pas de se parrainer elle-même autrement dit, de "s'auto-parrainer". Elle a déjà demandé à ses équipes de vérifier : aucun texte, visiblement, ne l'en empêche.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.