C'est le souhait de l'exécutif: les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la reprise de l'épidémie devraient être soumises au vote des députés et des sénateurs. Le Premier ministre l'a évoqué ce mardi matin lors du petit déjeuner qui réunit les responsables de la majorité à Matignon.

Les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le Covid devraient être soumises au vote du parlement
Les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour lutter contre le Covid devraient être soumises au vote du parlement © AFP / Hans Lucas / Antonin Burat

Le plan de l'exécutif pour casser la deuxième vague devrait passer devant le Parlement. Après un premier Conseil de défense ce mardi matin à l'Elysée, pour "poser le diagnostic", le Premier ministre reçoit ce mardi soir les forces politiques du pays (chefs de partis, présidents de groupes parlementaires, représentants des élus locaux). Un deuxième Conseil de défense sera réuni mercredi puis, jeudi, selon nos informations, Jean Castex va recourir à l'article 50-1 de la Constitution pour présenter aux parlementaires les mesures qui auront été décidées la veille.

Un discours et un vote

Il va donc proposer aux responsables politiques qu'il voit mardi de prononcer un discours devant les députés et sénateurs et de mettre au vote les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la flambée de Covid-19. 

Ce vote n'aura qu'une portée symbolique car il sera non contraignant pour le gouvernement.

C'est la même procédure, l'article 50-1, qui avait été utilisée au printemps sur la sortie du confinement. L'exécutif fait tout pour obtenir le consensus le plus large possible sur ce nouveau tour de vis sanitaire. 

Jean Castex et son gouvernement veulent "consulter" et "associer" avant d'arrêter leurs décisions mercredi matin, fait valoir l'exécutif.