Jean-Christophe Cambadélis
Jean-Christophe Cambadélis © capture d'écran

Plus de 250.000 personnes ont participé au référendum du PS sur l'unité de la gauche, et près de 90% d'entre elles ont voté "oui".

C'est le top, pas le flop

Le premier secrétaire du PS espérait au moins 200.000 votants à son référendum, ouvert vendredi matin sur internet et dans quelque 2.500 points de votes et qui s’est terminé dimanche soir, avec des bénéfices politiques incertains. Le PS annonce au total 251.327 votants entre vendredi et dimanche, dont 135.027 dans les urnes et 116.300 sur internet, avec un problème de contestation des votes.

Samedi à la mi-journée le Parti socialiste a du annoncer qu'il allait porter plainte contre X pour "faux et usage de faux" et "usurpation d'identité" après que plusieurs personnalités politiques, dont la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, ou le journaliste Edwy Plénel ont tweeté avoir reçu un message de remerciement pour leur vote alors qu'elles n'avaient pas pris part à cette consultation. La Haute autorité éthique (HAE) du PS a tenté, sans grand succès, de rassurer sur la fiabilité du scrutin en expliquant qu'à postériori il serait possible relever les anomalies telles que la génération de plusieurs adresses mail depuis une même adresse IP.

OUI à l'unité

Selon les estimations du PS, 89,74% des votants ont voté pour l'unité, et 10,26% contre.

Jean-Christophe Cambadélis a annoncé qu'il allait prendre une nouvelle initiative en direction du PCF et d'EELV et leur proposer un "pacte de fraternité" autour de la défense de leur bilan commun, de la mobilisation contre la droite et l'extrême droite, de la définition d'une stratégie commune.

Un pacte mal parti, si on en croit les déclarations faites dimanche par la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts. Pour Emmanuelle Cosse, interviewée sur itélé, le référendum est "un coup politique" dont les Français "se foutent" :

Je trouve terrible qu’une question sérieuse sur la façon de faire ensemble à l’avenir soit détournée en un coup politique. Moi, je ne fais pas la politique avec des coups, je fais la politique avec des projets.

Les Verts ont organisé leur propre scrutin

Selon le porte-parole d'EELV Julien Bayou, "Plus de 10.000" personnes ont participé au contre-référendum organisé par des militants de gauche, en réaction au "référendum" du PS et ont répondu oui à la question "Face à la droite et à l'extrême-droite, souhaitez-vous que le gouvernement mène une politique de gauche ?".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.