[scald=62671:sdl_editor_representation]ATHENES (Reuters) - Le Premier ministre grec, George Papandréou, a annoncé mercredi qu'il démissionnait pour ouvrir la voie à un gouvernement d'union nationale, sans citer le nom de son successeur.

"Je souhaite le succès au nouveau Premier ministre et, évidemment, au nouveau gouvernement. Je serai à leurs côtés et les soutiendrai de toutes mes forces", a-t-il déclaré lors une allocution télévisée.

Le chef du gouvernement sortant a par ailleurs assuré que la Grèce appliquerait les mesures réclamées par l'Union européenne dans le cadre du plan d'aide et qu'elle ferait le nécessaire pour se maintenir dans la zone euro.

Les chefs de file du Parti socialiste et de la Nouvelle démocratie, les deux principales formations grecques, s'étaient auparavant entendus pour désigner le président du parlement Filippos Petsalnikos à la tête du gouvernement d'union, dit-on de sources autorisées.

Dina Kyriakidou, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés :

Derniers articles

Livres

Le Journal de Tintin a 70 ans

lundi 26 septembre 2016
Culture

L’art d’Hergé arrive au Grand Palais

lundi 26 septembre 2016
Économie

Bercy veut identifier 45.000 comptes cachés en Suisse

lundi 26 septembre 2016
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.