Le ministère de l'Intérieur a confirmé le taux historiquement haut d'abstention pour un premier tour d'élections législatives, avec 51,29%. En 2012, l'abstention était de 42,78%.

Le premier tour des législatives a lieu le 11 juin, le second le 18 juin
Le premier tour des législatives a lieu le 11 juin, le second le 18 juin © Maxppp / Sebastien Jarry

Il s'agit du taux d'abstention le plus élevé de la Ve République pour des élections législatives. Ce dimanche, pour le premier tour, moins de la moitié des électeurs se sont déplacés aux urnes. Le ministère de l'Intérieur a confirmé un taux d'abstention record, avec 51,29% des inscrits.

Un taux de participation en nette baisse déjà à midi, puis à 17h : premiers indices donnés par le ministère de l'Intérieur sur les tenants et les aboutissants du scrutin des législatives. La baisse s'accentue donc puisque l'on dépasse tout juste en 2017 le cap des 40 % (à 40,75 % en France métropolitaine), presque 8 points de moins qu'en 2012. Si la tendance se confirme, ce serait le taux d'abstention le plus élevé de la Ve République pour des élections législatives.

Selon une estimation de notre partenaire Ipsos/Spora Steria, l'abstention nationale pourrait atteindre les 50,5 % des électeurs. Ce serait un record dans l'histoire de la Ve République.

À Paris notamment, le taux de participation est lui aussi en nette baisse : 36,59 % à 17h, contre 40,22 % en 2012. Traditionnellement, la participation est de toute façon moins élevée aux législatives qu'à la présidentielle.

Au total, 47 millions d'électeurs sont appelés depuis 8h ce matin à voter pour élire leurs députés, un mois après la présidentielle. Ils devront attribuer 577 sièges à 7877 candidats répartis dans toute la France. Les bureaux de vote ferment à 18h, ou 20h dans les grandes villes.

► ALLER PLUS LOIN | Législatives : comment ça marche ? Tout ce qu'il faut savoir sur le scrutin

Retrouvez ici les résultats du premier tour à partir de 20h

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.