[scald=35559:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Pierre Moscovici, coordinateur de la campagne de François Hollande, a réclamé mardi davantage d'équité dans l'organisation de la primaire socialiste, qui est trop favorable à ses yeux à Martine Aubry.

Le député du Doubs a réclamé une primaire "incontestable" et "respectueuse", regrettant notamment une surreprésentation des soutiens à Martine Aubry dans les intervenants à l'université d'été de La Rochelle, qui commence vendredi.

"J'observe quand je regarde le programme que les soutiens de Martine Aubry sont omniprésents", a-t-il regretté.

"Je demande à cet appareil (du PS) de se mobiliser pour faire en sorte que les Français connaissent les primaires, popularisent les primaires, pas pour biaiser le jeu", a ajouté le député.

Selon lui, la Haute autorité des primaires estime que tous les efforts ne sont pas faits pour que la primaire des 9 et 16 octobre "puisse être connue autant qu'elle devrait l'être".

Pierre Moscovici a aussi invité Martine Aubry à éviter de prendre François Hollande pour cible, comme elle l'a fait lundi soir sur TF1.

"Surtout ne pas commencer à dénoncer le voisin. Parce qu'une primaire réussie, c'est une primaire respectueuse qui se termine par un rassemblement", a-t-il estimé.

Selon un sondage Harris interactive pour Le Parisien, François Hollande creuse l'écart avec Martine Aubry dans la perspective de la primaire.

Le député de Corrèze recueille 42% de bonnes opinions chez les sympathisants de gauche (et 49% chez les sympathisants socialistes) contre respectivement 28% et 30% pour la maire de Lille.

L'enquête a été réalisée du 17 au 22 août auprès de 1.320 personnes inscrites sur les listes électorales.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.