[scald=35559:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Pierre Moscovici, coordinateur de la campagne de François Hollande, a réclamé mardi davantage d'équité dans l'organisation de la primaire socialiste, qui est trop favorable à ses yeux à Martine Aubry.

Le député du Doubs a réclamé une primaire "incontestable" et "respectueuse", regrettant notamment une surreprésentation des soutiens à Martine Aubry dans les intervenants à l'université d'été de La Rochelle, qui commence vendredi.

"J'observe quand je regarde le programme que les soutiens de Martine Aubry sont omniprésents", a-t-il regretté.

"Je demande à cet appareil (du PS) de se mobiliser pour faire en sorte que les Français connaissent les primaires, popularisent les primaires, pas pour biaiser le jeu", a ajouté le député.

Selon lui, la Haute autorité des primaires estime que tous les efforts ne sont pas faits pour que la primaire des 9 et 16 octobre "puisse être connue autant qu'elle devrait l'être".

Pierre Moscovici a aussi invité Martine Aubry à éviter de prendre François Hollande pour cible, comme elle l'a fait lundi soir sur TF1.

"Surtout ne pas commencer à dénoncer le voisin. Parce qu'une primaire réussie, c'est une primaire respectueuse qui se termine par un rassemblement", a-t-il estimé.

Selon un sondage Harris interactive pour Le Parisien, François Hollande creuse l'écart avec Martine Aubry dans la perspective de la primaire.

Le député de Corrèze recueille 42% de bonnes opinions chez les sympathisants de gauche (et 49% chez les sympathisants socialistes) contre respectivement 28% et 30% pour la maire de Lille.

L'enquête a été réalisée du 17 au 22 août auprès de 1.320 personnes inscrites sur les listes électorales.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.