sarkozy engage des poursuites sur les enregistrements de buisson
sarkozy engage des poursuites sur les enregistrements de buisson © reuters

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni portent plainte tous les deux contre le conseiller de l'ancien Président. Il aurait enregistré des conversations politiques mais aussi privées à l'Elysée. Patrick Buisson lui porte plainte pour vol et recel.

Tout le monde guettait la réaction de Nicolas Sarkozy. L'ancien Président a finalement porté plainte ce matin contre Patrick Buisson. Il y a quelques semaines, Le Point révélait qu'il avait enregistré de nombreuses conversations à l'Elysée, sans en avertir le chef de l'Etat. Ces enregistrements ont depuis été publiés et largement diffusés.

Nicolas Sarkozy et sa femme Carla Bruni vont donc engager des poursuites judiciaires en urgence pour atteinte à l'intimité de la vie privée. Dans un communiqué, les avocats du couple expliquent qu'ils"ne peuvent (...) accepter que des propos, tenus à titre privé, aient été enregistrés et soient diffusés sans leur consentement, la protection du secret des conversations privées constituant (...) l'un des fondements d'une société démocratique".

Les détails avec Sara Ghibaudo

L'atteinte à l'intimité de la vie privée est punie d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende. L'avocat de Patrick Buisson a confirmé mardi l'authenticité d'un enregistrement d'une réunion de travail à l'Elysée dont des extraits ont été retranscrits par Le Canard enchaîné et diffusés par le site Atlantico .

La contre-attaque de Patrick Buisson

Lui aussi l'a annoncé via son avocat. Patrick Buisson va également porter plainte, contre X, pour vol des enregistrements et "usage malveillant". Selon l'avocat, ces enregistrements ont été dérobés à l'ancien conseiller par une personne mal intentionnée. "Qui avait intérêt, maintenant, à ce moment précis, à faire connaître ces enregistrements? C'est une question à laquelle la justice va répondre" .Me Gilles-William Goldanel avait affirmé mercredi soir sur Canal+ que Nicolas Sarkozy et d'autres membres de son entourage savaient que son client enregistrait les réunions de travail. "Jamais Patrick Buisson n'a enregistré à son insu Nicolas Sarkozy" , a-t-il dit, précisant que certains conseillers prenaient des notes, que d'autres avaient leur portable sur la table, et que son client utilisait pour sa part un dictaphone."Contrairement à la vérité médiatique, l'Elysée, ce n'était pas un musée, ce n'était pas une église" , a-t-il dit.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.