le gouvernement met en garde la "manif pour tous"
le gouvernement met en garde la "manif pour tous" © reuters

Le gouvernement a renoncé à présenter en 2014 un projet de loi controversé sur la famille, au lendemain de manifestations des opposants au mariage homosexuel et sur fond de désaccord entre exécutif et majorité parlementaire sur la gestion de ce dossier.

La droite et le collectif "La manif pour tous", organisateur des défilés qui ont réuni des milliers de personnes dimanche à Paris et Lyon, agitent le spectre d'une légalisation de la gestation pour autrui (GMA) et d'une extension aux homosexuelles de la procréation médicalement assistée (PMA).

Qui sont les déçus de cette reculade? Reportage de Béatrice Dugué

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, puis les services du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ont réaffirmé lundi que le gouvernement s'opposerait à tout amendement parlementaire sur la PMA et la GMA dans le projet de loi sur la famille.

Réactions politiques

Sur BFM TV, le président de l'UMP, Jean-François Copé a déclaré:

Bien sûr, il vaut mieux cela que de continuer à diviser les Français même si les ambiguïtés demeurent, puisqu'on a compris que c'était reporté, là encore probablement pour éviter les difficultés en période électorale. Mais j'espère que ne se cache pas derrière cela encore un autre plan dissimulé qui viendrait à nouveau inquiéter les Français(...) qui sont très inquiets et à juste titre.

Pour Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée:

Au gouvernement on est passé du cafouillage à la panique. Ceci étant, la vraie victoire ce sera lorsque le gouvernement aura renoncé à sa politique antifamille. Nous l'interrogerons demain, nous poserons clairement laquestion au gouvernement et au Premier ministre : est-ce que oui ou non le gouvernement renonce à sa politique antifamille que ce soit sur les sujets de société ou sur les sujets fiscaux ?

Du côté du parti socialiste, le premier secrétaire Harlem Désir a déclaré sur BFM TV:

Le gouvernement a raison de prendre du temps. Il y a beaucoup de fantasmes, be aucoup d'agitateurs de peurs. Il faut qu'il y ait de l'apaisement, c'est une préoccupation du président de la République sur ces sujets, et qu'on puisse avoir une loi qui réponde aux problèmes des familles recomposées, des beaux-parents. Il n'y a absolument pas de recul ou de renoncement à faire des réformes sur l'égalité.

Avec le temps, les sénateurs PS apprennent à encaisser: reportage de Marion Lagardère

Le président du parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé!

Félicitation aux organisateurs des manifs. Valls leur a donné raison. La loi famille est retirée, Hollande a obtempéré. Avec le PS, la droite est cajolée, le Medef admiré, l'Eglise choyée. La gauche est trompée et répudiée. Notre heure viendra. J'appelle à des élections qui infligent aux listes gouvernementales une sévère punition. L'opposition de gauche doit se regrouper.

Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a indiqué dans un communiqué :

Il s'agit d'un recul inacceptable qui, loin de calmer le jeu, ne peut que galvaniser les mouvements réactionnaires et conservateurs qui manifestent contre l'égalité. EELV dénonce l'inégalité que cette situation induit entre les femmes qui ont les moyens et celles qui ne les ont pas et rappelle que le recours à la PMA "artisanale" pose, de son côté, de nombreuses questions sanitaires.

► ► ► ECOUTER |François de Rugy, député EELV, invité de la matinale

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.