Pole emploi
Pole emploi © MaxPPP / Sébastien Jarry

Depuis déjà deux mois, les syndicats s'opposent à la nouvelle organisation testée dans les agences Pôle Emploi de plusieurs régions. Notamment en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, où une pétition vient d'être remise.

Si vous n'avez pas pris rendez-vous, vous pouvez rentrer chez vous. À partir de 14h, désormais, les agences Pôle Emploi de trois régions de France ne reçoivent plus à l'improviste. Seuls les chômeurs qui se sont accordés par courriel avec leur conseiller pourront pousser la porte. Les autres devront se contenter des réponses fournies par le site internet de l'institution.

Internet et déshumanisation

Un système sensé offrir plus d'efficacité et renforcer le temps consacré à l'accompagnement, d'après la direction de Pôle Emploi. Sauf qu'il conduit surtout à une "déshumanisation" des services, selon les syndicats, qui ont à plusieurs reprises appelé à la grève, en janvier et février.

ECOUTEZ - Le reportage de Frédéric Bourgade à Toulouse

A Toulouse, 5.000 chômeurs viennent de remettre une nouvelle pétition contre la fermeture de ces agences ; situation qui inquiète aussi les élus locaux. Les régions Ile-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes sont également concernées.

Les responsables syndicaux, eux, critiquent aussi le "nouveau parcours du demandeur d'emploi", mis en place en même temps que la fermeture des agences l'après-midi. Ils voient dans ce dispositif un renvoi trop systématique vers Internet et des services dématérialisés. Pour Rubens Bardaji, délégué syndical central CGT :

Les demandeurs d'emploi ne pourront plus obtenir en vis-à-vis toute une série de services.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.