Palme gauche, palme droite
Palme gauche, palme droite © MaxPPP

Alors que les hommes et femmes politiques s'accordent une pause estivale, certains militants ne chôment pas. Les Jeunes Socialistes (pour la gauche) et les Jeunes Républicains (pour la droite) sillonnent tout le mois d'août les plages de France... Mais pas seulement.

Pour le PS, recruter de nouveaux adhérents est une nécessité de plus en plus importante. Depuis 2006, leur nombre a été divisé par plus de deux , passant de 280 000 à 131 000. Or les militants sont la force de frappe lors des campagnes électorales.D'où cette mobilisation des jeunes militants socialistes pour recruter entre deux coups de soleil.

Reportage dans la caravane des militants PS avec Romain Roux

À 21 mois des présidentielles, il est urgent pour le PS de soigner cette hémorragie de militants, surtout s'il veut respecter l'objectif du 1er secrétaitre, Jean-Christophe Cambadélis.

"S'adapter" au nouveau fonctionnement de la société

Pour atteindre les 500 000, c'est à dire multiplier par quatre le nombre actuel d'adhérents, Solférino veut rénover l'image du militant. Il ne doit plus apparaître comme un simple poseur d'affiche discipliné mais aussi comme un véritable participant aux décisions, explique Corinne Narassiguin, porte-parole du PS.

Avant, on avait une conception du parti où les choses viennent d'en haut. Aujourd'hui, la façon dont chacun peut donner son opinion publiquement a changé. Il faut donc que le parti s'adapte.

À partir de la rentrée, le PS va donc renforcer sa présence sur les réseaux sociaux , notamment via des forums ouverts à tous. Il compte également réformer son système d'adhésions, aujourd'hui verrouillé par des fédérations locales pas toujours très ouvertes aux petits nouveaux. Reste à savoir si l'opération fera revenir les 40 000 militants partis depuis l'élection de François Hollande.

Le combi Volkswagen des Jeunes Républicains, lui, est en ce moment dans le Sud-Ouest. Une manière de joindre l'utile à l'agréable, pour Nicolas Tryzna, un des jeunes militants mobilisés cet été.

Nous, notre objectif, c'est de voir les Français à des moments de repos où ils ont le temps de venir nous voir. La caravane, c'est une idée assez ancienne. On ne veut pas harceler les gens, on se met près de la plage, et ceux qui veulent venir viennent. C'est plutôt positif !

Même si aujourd'hui, la caravane a eu un léger problème de démarreur.

La caravane a finalement pu être réparée, elle sera ce mercredi à Biscarosse, dans les Landes.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.