L'exécutif et la crise migratoire
L'exécutif et la crise migratoire © Infographie Odoxa

Selon le baromètre politique Odoxa pour France Inter, L'Express et la presse régionale du mois de septembre, ils sont 70% à considérer que François Hollande et Manuel Valls n'ont pas fait ce qu'il faut pour prendre à bras le corps la crise des migrants.

Ils sont même 32% à trouver que l'exécutif a très mal géré la situation (et 38 plutôt mal).Et quand on interroge les sympathisants de gauche, ils ont à peine moins sévères, puisqu'ils sont 40% à trouver que François Hollande et Manuel Valls n'ont pas fait ce qu'il faut. Sur ce sujet, on trouvé 91% d'opinions négatives à droite. Si ce n'est pas un record ça ne doit être pas très loin du chiffre le plus important de mécontents.

Palmarès de l’adhésion

Tous les mois Odoxa interroge les Français* pour découvrir quelles personnalités politiques suscitent le plus de soutien ou de sympathie. Ce sont Emmanuel Macron et Martine Aubry qui ressortent de cette enquête d'opinion, un peu comme les deux faces de la même pièce.

On se souvient de la sortie de la Maire de Lille le 23 septembre :

Macron... Comment vous dire ? Ras-le-bol! ras-le-bol, voilà! (...) Je supporte de moins en moins à la fois l'arrogance et une ignorance de ce que vivent les gens aujourd'hui.

Martine Aubry exprimait sans détours le malaise, voire la colère d'une partie de la gauche à l'égard des sorties d'Emmanuel Macron, et de la dernière en date : le statut des fonctionnaires qui ne serait "plus adapté au monde tel qu'il va" et "surtout, n'est plus justifiable compte tenu des missions". Des propos que le ministre de l'Economie a eu beau nier mais qui lui valent aujourd'hui une super "note" de la part des sympathisants de droite + 11% par rapport au précédent sondage. Etonnamment, ou pas, les mêmes propos ne lui valent pas l'opprobre de la gauche, où la cote du ministre est étale alors que celle de Martine Aubry se paye un joli + 7.

"La personnalité politique qui progresse le plus ce mois-ci, c’est Emmanuel Macron. Il réussit la parfaite triangulation à droite, mais un certain nombre de personnalités de gauche commencent à se lasser", analyse ainsi Gaël Sliman, le président d'Odoxa :

Palmares des adhésions
Palmares des adhésions © Infographie Odoxa

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Le baromètre Odoxa septembre 2015

  • Echantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.