Les Républicains se réunissent ce week-end au Touquet pour leur campus d'été. Les militants vont avoir du mal à trouver des sujets qui unissent les différents courants du parti.

Campus d'été des Républicains au Touquet pour un parti divisé
Campus d'été des Républicains au Touquet pour un parti divisé © Radio France / Audrey Morellato

Après les défaites à la présidentielle et aux législatives, les Républicains se concentrent maintenant sur une nouvelle élection : celle du président du parti les 10 et 17 décembre prochains, ce qui n'aide pas à la cohésion du parti, ni à la capacité de montrer un visage uni.

Pas de défilé de ténors au Touquet

Laurent Wauquiez, le favori mais non encore déclaré, n’a pas fait le déplacement du Touquet, alors qu’il est pourtant le premier vice-président des Républicains.

Daniel Fasquelle sera présents mais a choisi Le Parisien pour annoncer officiellement sa candidature ce samedi.

Je veux redonner une envie de droite aux Français.

Le député du Pas de Calais dit vouloir rassembler "toutes les droites", et explique surtout vouloir "déconnecter la question de la présidence du parti et l'élection de 2022. Le parti ne doit pas être une écurie présidentielle", précise-t--il.

Autant de rendez-vous que de sensibilités au sein de LR

Xavier Bertrand est présent au Touquet. Le président LR de la région Hauts-de-France a renoncé à concourir à la présidence comme Valérie Pécresse notamment, tout en soulignant ses craintes d’un glissement du parti s’il avait à sa tête un Laurent Wauquiez accusé de courir après l'extrême droite.

Quant à Alain Juppé, lui et les siens ont choisi de se réunir à Bordeaux. Valérie Pécresse a choisi de participer à ce rendez-vous bâti autour de la "loyauté à Alain Juppé et ses valeurs humanistes et européennes", selon Fabienne Keller, sénatrice LR du Bas-Rhin.

Le week-end suivant, les fillonistes se retrouveront à La Baule, les soutiens de Laurent Wauquiez seront entre Lyon et le massif Central avant que les journées d'été des Constructifs, ne se déroulent à Nice, chez Christian Estrosi.

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.