La passation de pouvoirs devrait être, pour Emmanuel Macron, l'occasion de marquer la conception qu’il se fait de la fonction présidentielle

François Hollande accueillera Emmanuel Macron sur le perron. La suite ce seront les images de la nouvelle présidence
François Hollande accueillera Emmanuel Macron sur le perron. La suite ce seront les images de la nouvelle présidence © AFP / Lionel Bonaventure

La passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron a lieu ce dimanche matin à 10 heures (un dimanche pour la première fois depuis 110 ans).

C'est un moment fort qui permet de marquer le passage d'un président à l'autre. Des images qui marquent souvent le début du quinquennat et restent en mémoire. On se souvient de Valéry Giscard d’Estain partant à pied, de Jacques Chirac applaudi par le personnel de l'Elysée ou encore François Hollande ne raccompagnant pas Nicolas Sarkozy. C'est également l'occasion de donner le ton pour les cinq prochaines années.

Philippe Bas, ancien Secrétaire général de l'Elysée sous Jacques Chirac (2002-2005), explique l'importance de ce moment qui préfigure la façon dont Emmanuel Macron présidera : "C’est sans doute le moment où précisément, dans le maniement des symboles, on doit donner les signes de la conception qu’on se fait de la fonction. Je crois que le président Macron veut renouer avec une conception présidentielle qui lui fasse prendre un peu de hauteur."

Pour Philippe Bas, Emmanuel Macron ne sera "certainement pas le président normal, ni le président qui était une sorte de premier ministre élu s’occupant de tout, tel que le concevait Nicolas Sarkozy. Il sera plus proche d’une présidence à la Mitterrand ou à la Chirac. Une conception traditionnelle plutôt que banalisant la fonction".

Qui est Emmanuel Macron
Qui est Emmanuel Macron © AFP / Iris ROYER DE VERICOURT, Alain BOMMENEL
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.