Deux tiers des électeurs sont certains d'aller voter au premier tour de l'élection présidentielle, mais ils restent encore peu certains de leur choix.

A gauche notamment, un tiers des électeurs demeure indécis.
A gauche notamment, un tiers des électeurs demeure indécis. © Maxppp / Richard Villalon/BENELUXPIX

La campagne a beau avancer, les Français sont encore nombreux à hésiter sur leur choix dans les urnes. Selon les résultats de l'étude* Ipsos Sopra Steria pour Le Monde, le Cevipof (Sciences Po) et la Fondation Jean Jaurès, l'indice de participation au 1er tour est évalué à 66% du corps électoral.

Sans changement sur deux semaines, ce chiffre traduit une faible mobilisation malgré l'intérêt exprimé par les électeurs (79%) pour la campagne.

Extrait de l'étude d'avril 2017 Ipsos Sopra Steria pour Le Monde, le Cevipof et la Fondation Jean Jaurès.
Extrait de l'étude d'avril 2017 Ipsos Sopra Steria pour Le Monde, le Cevipof et la Fondation Jean Jaurès. © Capture d'écran

Un tiers des électeurs indécis, principalement à gauche

Près de deux tiers des électeurs (64%, +5) considèrent désormais leur choix définitif, mais 36% peuvent encore changer d'avis.

Si 82% des électeurs potentiels de Marine Le Pen et 75% de ceux de François Fillon se disent sûrs de leur choix, ce n'est le cas que de 61% de ceux d'Emmanuel Macron, de 60% de ceux de Jean-Luc Mélenchon et d'un électeur sur deux (52%) de Benoît Hamon.

Au second tour, Emmanuel Macron devancerait Marine Le Pen avec 61% des voix contre 39% (sans changement). 20% des personnes certaines de voter n'ont pas exprimé d'intention de vote au second tour.

Les intentions de vote
Les intentions de vote © Capture d'écran

*Enquête réalisée en ligne du 31 mars au 2 avril auprès d'un échantillon de 14.300 personnes inscrites sur les listes électorales, dont 9.460 certaines d'aller voter et exprimant une intention de vote, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 0,3 à 1,1 point. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.