Christian Paul
Christian Paul © MaxPPP

Réunie ce samedi à Paris, l'aile gauche du Parti Socialiste a adopté un texte appelant la direction à organiser des primaires pour désigner le candidat de la gauche à la présidentielle de 2017.

Les frondeurs maintiennent la pression sur la direction du Parti Socialiste (PS). Quelques 150 personnes, représentant l'aile gauche du Parti Socialiste, se sont réunies ce samedi à l'Assemblée nationale. Responsables de fédérations et parlementaires ont voté à l'unanimité un "appel à des primaires citoyennes de la gauche". Cette primaire " n'est pas une option, mais une obligation" selon Christian Paul, député PS de la Nièvre et chef de file des frondeurs.

"Pas de candidature automatique en 2017"

Dans ce texte, ils qualifient les primaires de "nécessaires et désirables", estimant qu'elles représentent "la seule voie pour la gauche afin de prévenir le naufrage que [nous] redoutons lors de l'élection présidentielle de 2017" . Le texte dénonce en outre "des choix opérés dans la solitude du pouvoir" qui ont "rompu le fil de [nos] engagements".

Estimant que "les élections régionales furent un dramatique banc d'essai à la multiplication des candidatures face à la droite et l'extrême droite", les signataires de l'appel préviennent : selon eux, "cette menace ne suffira plus à imposer le vote utile".

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.