La candidate PS était l'invitée jeudi de l'émission spéciale de France Inter, consacrée à l'élection présidentielle du mois d'avril. Anne Hidalgo a été interrogée sur la primaire populaire, dont le vote est prévu à la fin du mois. La maire de Paris l'assure, peu importe le résultat, elle maintiendra sa candidature.

 Anne Hidalgo, candidate du parti socialiste pour les présidentielles 2022, lors d'une conférence de presse sur le thème de la primaire de la gauche, à Paris le 17 décembre dernier.
Anne Hidalgo, candidate du parti socialiste pour les présidentielles 2022, lors d'une conférence de presse sur le thème de la primaire de la gauche, à Paris le 17 décembre dernier. © Maxppp / Sébastien Muylaert

"Il n'y a pas de flou", assure Anne Hidalgo. La maire de Paris était l'invitée jeudi matin de la matinale spéciale de France Inter consacrée à la campagne présidentielle. Elle a été interrogée sur son programme, sa vision de la France, le bilan d'Emmanuel Macron, la grève au sein de l'Éducation nationale, ainsi que sur la primaire populaire dont le vote aura lieu en ligne du 27 au 30 janvier, afin de désigner un candidat commun de la gauche. Peu importe le résultat, Anne Hidalgo maintiendra "évidemment" sa candidature.

"J'ai tenté quelque chose pour rassembler"

Face à Léa Salamé, qui lui demandait si elle comptait se soumettre aux résultats du scrutin, la candidate PS a d'abord rappelé qu'elle avait elle-même proposé une primaire de la gauche. "J'ai tenté quelque chose pour rassembler. Ce quelque chose, c'est de dire à mes camarades, adversaires ou partenaires, écoutez, il faut que l'on débatte ensemble. Ils ont dit non. Maintenant, j'ai pris acte de cela." Anne Hidalgo estime d'ailleurs que la primaire populaire est une "initiative citoyenne intéressante", qui sera une "indication très intéressante de ce que veulent les citoyens", mais "les autres [candidats] ont dit qu'ils ne se soumettraient pas".

Relancée sur ce sujet, la maire de Paris l'assure : "Ma campagne, ma candidature, mes propositions sont là, je les déroule et je vais essayer de rassembler aussi à partir de mes propositions." Ira-t-elle jusqu'au bout de la campagne présidentielle même si Christiane Taubira, par exemple, remporte la primaire populaire ? "Évidemment", répond-elle. "Si cette primaire sert à ajouter une candidature de plus, elle aura quand même loupé son objectif".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"La bonne dynamique eut été d'accepter une primaire devant les citoyens"

Si on regarde les derniers sondages, Anne Hidalgo est en dessous de 5% d'intentions de vote et derrière le candidat écologiste, Yannick Jadot, crédité de 7%. Lors de l'émission de ce jeudi, sur France Inter, un auditeur qui se présente comme un ancien militant PS, lui a demandé de faire "un geste d'une grande dignité pour éviter le désastre annoncé", "désistez-vous pour Monsieur Jadot, qui est largement en tête devant vous dans les sondages et qui est la véritable force motrice". 

La candidate socialiste lui a répondu que ce "n'est pas comme cela que l'on crée des dynamiques. La bonne dynamique eut été d'accepter une primaire devant les citoyens, là où on aurait pu échanger, présenter nos propositions, montrer les points qui nous rassemblent, les points qui nous font différer. (...) On l'a vu aux élections régionales, quand il s'agit de juxtaposer ou d'effacer tel ou tel, ça ne créer absolument aucune dynamique."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix