François Fillon est le grand vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre, avec plus de 44% des voix. Un vote massif sur la quasi-totalité des départements.

François Fillon, le soir du 1er tour de la primaire
François Fillon, le soir du 1er tour de la primaire © AFP / Thomas Samson / Pool

Avec plus de 44% des suffrages (44,1% selon le décompte encore provisoire à 20h ce lundi), François Fillon a frôlé une qualification pour la candidature à l'Elysée dès le premier tour dimanche soir. Quatrième homme des sondages au début de l'année, troisième à la rentrée, puis deuxième à l'issue des débats télévisés, François Fillon a pris sa revanche.

Fillon en tête dans 87 départements

Son arrivée en tête au premier tour du scrutin est d'autant plus étonnante que François Fillon réalise un véritable raz-de-marée sur le plan géographique : 87 des départements français l'ont placé en première position... y compris les Hauts-de-Seine, fief historique de Nicolas Sarkozy. "C'est un vote national, linéaire, avec quelques modulations mais en plus avec une participation extraordinaire", selon le consultant politique Patrick Lafarge.

La géographie du vote Fillon
La géographie du vote Fillon © Visactu

Le deuxième qualifié, Alain Juppé, peut quant à lui compter sur le soutien de sa région : les départements de l'ancienne région Aquitaine (Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne) sont presque les seuls à avoir placé Alain Juppé en tête, plus la Corrèze, la Charente et la Seine Saint-Denis.

La géographie du vote Juppé au premier tour de la primaire
La géographie du vote Juppé au premier tour de la primaire © Visactu

Nicolas Sarkozy de son côté n'est arrivé en tête qu'en Corse. Les Outre-mers sont plus partagés : Alain Juppé arrive en tête à Wallis-et-Futuna, en Polynésie, en Martinique et en Guadeloupe, François Fillon en Guyane et Nicolas Sarkozy à Mayotte, Saint-Martin, la Réunion et en Nouvelle-Calédonie.

La géographie du vote Sarkozy au 1er tour de la primaire
La géographie du vote Sarkozy au 1er tour de la primaire © Visactu

Un vote clairement à droite

Pour Patrick Lafarge, François Fillon a réussi à convaincre les sympathisants de droite, notamment grâce à sa "probité" par rapport à ses deux grands concurrents :

François Fillon s'est tourné vers la droite conservatrice, et représente le renouveau par rapport à Juppé, à Sarkozy, et par rapport à la probité : il n'a jamais été condamné dans des affaires judiciaires.

"Les Français de droite ont choisi le candidat le plus à droite", affirmait ce lundi matin le secrétaire d'Etat Thierry Mandon. C'est en effet le vote des électeurs de droite qui a, semble-t-il, pesé dans les résultats, et ce malgré la présence de votants d'autres bords politiques : selon une étude menée par Elabe pour BFMTV, 63% des personnes qui ont voté dimanche sont de droite ou du centre, contre 15% de gauche et 8% au FN.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.