Les sympathisants de la droite et du centre votent ce dimanche pour départager les deux candidats restants. Parti par parti, comment fonctionnent les primaires ?

Les primaires s'étaleront de fin octobre à fin janvier (illustration)
Les primaires s'étaleront de fin octobre à fin janvier (illustration) © Maxppp / François Destoc

Les partis politiques se mettent en ordre de marche pour l'organisation des primaires. Après que les militants et sympathisants d'Europe Ecologie - Les Verts ont désigné leur candidat (ce sera Yannick Jadot), c'est au tour des électeurs de la droite et du centre de faire leur choix. Le premier tour, dimanche dernier, a été marqué par une très forte participation (plus de 4 millions d'électeurs), par le fort score de François Fillon devant Alain Juppé, et l’élimination de Nicolas Sarkozy. Ce dimanche, les électeurs votent donc pour départager les deux candidats restants.

Viendra ensuite la primaire du PS, pour laquelle les candidats ont jusqu'au 15 décembre pour se déclarer officiellement. Dans ces trois partis, les seuls à proposer une primaire en vue de la présidentielle, les conditions du vote diffèrent légèrement. Tour d'horizon.

À droite et au centre

  • Quand ? Le premier tour a eu lieu dimanche 20 novembre. Ce dimanche 27 novembre, les électeurs votent pour le deuxième tour.
  • Qui peut voter ? Pour la première fois à droite, c'est une primaire ouverte : tout citoyen inscrit sur les listes électorales peut y voter, à condition qu'il accepte de signer une "charte de l'alternance", dans laquelle il doit affirmer qu'il "adhère aux valeurs de la droite et du centre". Les Français résidant à l'étranger et ceux qui n'ont pas encore 18 ans mais qui les auront lors de la présidentielle peuvent voter, à condition qu'ils se soient inscrits avant le 16 octobre sur le site primaire2016.org. Au total, plus de quatre millions de personnes se sont déplacées au premier tour.
  • Comment voter ? Il s'agit d'un vote classique, mais payant : comme pour le premier tour, il faudra payer 2€ de participation aux frais d'organisation.
  • Où voter ? Sauf exception, notamment pour certains Français de l'étranger, il n'y aura ni vote par procuration, ni vote par correspondance. Il faudra donc se rendre dans l'un des 10.330 bureaux de vote répartis sur tout le territoire.
  • Qui est candidat ? Sur les sept candidatures (Jean-François Copé, François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson, Nicolas Sarkozy), deux ont passé l'étape du premier tour : François Fillon et Alain Juppé sont les deux aspirants à l'investiture de la droite et du centre pour la présidentielle.

La disposition des bureaux de vote est d'ailleurs à l'origine d'une polémique : dans notre carte, la concentration est flagrante dans certaines zones géographiques clés, là où la droite espère récupérer une partie de l'électorat perdu en faveur du Front national, notamment dans le Nord de la France et en PACA. La forte concentration de bureaux de vote à Bordeaux est aussi critiquée par les adversaires d'Alain Juppé.

►►► Zoomez sur la carte ou entrez votre ville ou votre département pour retrouver les bureaux de vote les plus proches de chez vous.

À gauche

  • Quand ? Ce dimanche, les membres du conseil national du PS réunis à Paris ont arrêté les modalités du scrutin. Le vote aura lieu les 22 et 29 janvier prochains.
  • Qui peut voter ? Comme en 2011, il s'agit d'une primaire ouverte, où adhérents et sympathisants pourront voter. En signant la feuille d'émargement dans chaque bureau, les votants affirmeront ainsi "se reconnaître dans les valeurs de la gauche".
  • Où voter ? Les instances du parti estiment qu'il y aura au moins 8.000 bureaux de vote ouverts, soit un peu moins qu'en 2011.
  • Comment voter ? Chaque votant devra s'acquitter d'un euro par tour qui servira à financer la dotation des candidats. Chacun d'entre eux recevra 50.000 euros maximum à dépenser lors de la campagne. Une somme loin des 100.000 euros demandés par le camp d'Arnaud Montebourg mais en augmentation par rapport à ce qui avait été alloué initialement pour la primaire de 2011 (30.000 euros).
  • Qui est candidat ? Ils sont nombreux à s'être déclarés candidats à la primaire : Benoît Hamon, Marie-Noelle Lienemann, François de Rugy, Jean-Luc Bennhamias, Gérard Filoche et Arnaud Montebourg, qui a annoncé sa participation à la primaire dimanche soir sur TF1. L'incertitude reste par contre complète concernant François Hollande, qui a promis qu'il se prononcerait "à la fin de l'année". Les candidats devront déposer leurs candidatures entre le 1er et le 15 décembre. Si elles remplissent les conditions, elles seront validées officiellement le 17 décembre, date du début de la campagne.

Chez Europe Ecologie - Les Verts

C'est fait ! La primaire a eu lieu en deux tours, les 19 octobre et 6 novembre derniers. Les adhérents pouvaient voter, mais aussi les sympathisants qui le souhaitaient, à condition de s'inscrire à l'avance. Le vote a eu lieu par correspondance et a permis au parti de nommer Yannick Jadot candidat écologiste à la présidentielle.

Résumé des dispositifs, en une infographie :

Primaires, mode d'emploi
Primaires, mode d'emploi © AFP / Laurence SAUBADU Frédéric HUGON Paul DEFOSSEUX
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.