[scald=73903:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Tous les combattants morts pour la France seront honorés le 11 novembre, anniversaire de l'armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale, et plus seulement les "poilus", selon un projet de loi présenté mercredi en conseil des ministres.

Nicolas Sarkozy avait souhaité le 11 novembre dernier que la nation rende hommage en même temps aux morts de la "Grande guerre" et à tous ceux qui sont tombés depuis lors pour la France, y compris dans le cadre des opérations extérieures actuelles, comme en Afghanistan.

"Le président de la République a souligné (...) qu'il ne s'agissait pas d'oublier la Première Guerre mondiale", a dit la porte-parole du gouvernement lors du compte rendu du conseil.

Mais "désormais, le dernier poilu étant mort, nous souhaitons, en plus de la commémoration de l'armistice, rendre hommage à tous les soldats morts pour la France parce que, a-t-il dit, quand un jeune meurt pour la France (...) il meurt pour nous tous", a ajouté Valérie Pécresse.

Emmanuel Jarry, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.