capture d'écran France Télévision
capture d'écran France Télévision © Radio France

La candidature de la femme du maire PRG de Propriano, en lieu et place de son mari inéligible, serait peut-être passée inaperçue, sans une prestation télévisée calamiteuse de la candidate, mais qui ne semble pas "passer" localement

Le 6 février, Caroline Bartoli est interrogée sur le plateau de Corsica Sera. L'exercice tourne rapidement au fiasco. Tétanisée, la "candidate", qui n'a aucune expérience, parvient à peine à répondre, en lisant laborieusement des fiches et se bornant à dire, embarrassée, qu'elle poursuivrait la politique de son mari.

Son mari, Paul-Marie Bartoli, ne pouvant se représenter avant le 25 mai, il a décidé de demander à sa femme de se présenter et -en cas de victoire- de démisinner deux mois après pour qu'il puisse briguer un troisième mandat au printemps.

L'élu, par ailleurs membre du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse, a été déclaré en 2013 inéligible pour un an par le Conseil constitutionnel, qui n'a pas validé ses comptes de campagne. Le Conseil lui reproche notamment de ne pas avoir justifié de quelques milliers d'euros de frais de bouche.

Depuis l'écho rencontré par l'entretien télévisé, largement visionné par les internautes, il ne décolère pa et ccuse France 3 d'avoir "piégé" son épouse et lui-même, qui est officiellement directeur de sa campagne et il regrette d'avoir exposé son épouse.

Le reportage à Propriano de Cyril Graziani

Les candidats

  • Jacques Luciani Cambia insemi pour un autre avenir
  • Caroline Bartoli Liste Bartoli Propiano unie
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.