Manuel Valls
Manuel Valls © REUTERS/Georges Gobet/Pool / REUTERS/Georges Gobet/Pool

Le Parti socialiste tient ce week-end son 77e congrès, alors même que la motion majoritaire et le Premier secrétaire sont déjà élus. On est loin des grands congrès historiques... Mais Manuel Valls ne compte pas y faire de la figuration pour autant.

Qu'il est loin le temps où le congrès PS était le grand rendez-vous socialiste ! Accords, désaccords, synthèses parsemaient ces quelques jours, entrecoupés de coups bas, déchirures et trahisons. Celui de Poitiers échappera à la règle.

Depuis la réforme de 2012 au précédent congrès à Toulouse, les questions de fond (avec le vote des motions) et celle du Premier secrétaire sont réglées en amont du congrès.

Réunion de famille(s)

Poitiers, congrès de l'ennui ? Pas pour Manuel Valls. Le Premier ministre ne passera pas en coup de vent mais passera près de trois jours ici : arrivée vendredi soir, départ dimanche. Samedi midi, il viendra défendre le texte vainqueur, celui du Premier secrétaire, un texte qu'il a signé. Même si certains points le hérissent : la grande réforme fiscale avec fusion CSG/impôt sur le revenu, le travail le dimanche comme choix de société, la réorientation des 15 milliards du pacte...

Tout ça Manuel Valls n'en veut pas. Mais ici, pas de coup de menton, le chef de la majorité vient exposer sa vision d'une réforme de gauche . Son entourage espère que ce sera devant toute la famille socialiste réunie... Ça reste à voir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.