Marine Le Pen au Parlement Européen à Strasbourg
Marine Le Pen au Parlement Européen à Strasbourg © WITT/SIPA

Le règlement du parlement européen n'autorise pas qu'un député se fasse remplacer pour voter. Le PPE (droite), principal groupe politique au Parlement européen, a demandé mercredi une enquête pour vérifier si Marine Le Pen n'y a pas eu recours.

Le règlement du Parlement européen prévoit à son article 177 :

Le droit de vote est un droit personnel. Les députés votent individuellement et personnellement. Toute infraction au présent article sera considérée comme une grave perturbation de la séance, ausens de l'article 166, paragraphe 1, et aura les conséquences juridiques dont il est fait état dans cet article.

C'est une députée conservatrice suédoise qui a alerté le président de séance, après avoir constaté un problème avec les votes de Marine Le Pen qui avait quitté la séance et qui pourtant continuait à voter. Selon les images vidéo consultables sur le site web du Parlement, la Présidente du FN a quitté l'hémicycle strasbourgeois mercredi à 14h14. Or le décompte électronique des suffrages atteste que la carte de vote de Marine Le Pen a été utilisée à au moins huit reprises entre 14h15 et 14h18.

Des députés présents au moment des votes ont rapporté qu'un voisin de Marine Le Pen dans l'hémicycle avait voté à sa place. Or à Strasbourg, le vote ne peut s'effectuer qu'à l'aide d'une carte personnelle à chaque député.

Marine Le Pen a dit en pas être au courant du fait qu'un voisin ait pu voter pour elle et a expliqué qu'elle n'était pas responsable de l'utilisation de sa carte de vote personnelle en son absence par un tiers :

Après deux heures quinze de votes, j'ai quitté mon poste. Si ces faits sont avérés, cette personne devra en répondre.

Les explications d'Anja Vogel au Parlement européen

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.