les dirigeants de Europe Ecologie les verts Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé, Francois de Rugy et Barbara Pompili au siège d
les dirigeants de Europe Ecologie les verts Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé, Francois de Rugy et Barbara Pompili au siège d © MaxPPP/Wostok Press/Francois Lafite

Les partisans d’un retour des écologistes au gouvernement se reunissent samedi aprés-midi à l’Assemblée nationale à l’occasion d’un colloque organisé par le club Repère écologiste avec pour thème "Quelle responsabilité aujourd’hui pour les écologistes ?"

Est-ce le signe d'une possible scission au sein d'EELV ? Les écologistes ont claqué la porte du gouvernement il y a un an, lorsque Manuel Vals est devenu Premier Ministre et depuis se déchirent sur la stratégie à adopter, entre ceux qui sont favorables à un retour au gouvernement et ceux qui préfèrent un rapprochement avec le Front de gauche.

En tout cas seront présents à cette reunion : Emmanuelle Cosse Secrétaire nationale d’EELV, Jean-Luc Bennahmias, président du Front Démocrate, Corinne Lepage, présidente du Rassemblement Citoyen – CAP 21, Antoine Waechter, président du MEI, Yves Pietrasanta, président de Génération Ecologie François de Rugy, Barbara Pompili, co-présidents du groupe écologiste à l’Assemblée Nationale, Jean-Vincent Placé président du groupe écologiste au Sénat, Denis Baupin vice-président de l’Assemblée Nationale, bref tout ce que comprte la galaxie des Verts pro Hollande.

Derrière cette réunion se profile une scission d’Europe Ecologie les Verts car la ligne de Cecile Duflot pour une alliance avec le Front de Gauche est de plus en plus contestée.

Pour Denis Baupin, député EELV et vice-président de l'Assemblée nationale, initiateur de ce rendez-vous :

Il s'agit de faire en sorte que la famille de l'écologie politique puisse discuter ensemble, on met en place un dialogue. Je ne pense pas qu'EELV doive se cantonner à discuter avec des groupuscules du Front de gauche.

Mais le député reconnait que les risques de scissions sont importants au sein d'EELV :

C'est vrai que les dissensions sont importantes. Je ne souhaite pas qu'on en arrive à une scission et je souhaite qu'on puisse en arriver à une situation ou les inflexions menées par le gouvernement (...) puissent faire que nous disions, nous écologistes, banco.

François de Rugy, coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée, est lui favorable au retour au gouvernement. Sa légitimité a été mise à mal dernièrement au sein du groupe. Il admet aussi qu'"il faut une clarification et une forme de refondation"

EELV est arrivé en fin de cycle. C'est un point sur lequel nous sommes d'accord avec Cécile Duflot. Après, on n'en tire pas la même conclusion.

Les explications de Nasser Madji

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.