La liste des 18 ministres du gouvernement d'Edouard Philippe a été dévoilée par le secrétaire général de l'Élysée. Ce qu'il faut savoir du gouvernement resserré d'Emmanuel Macron.

Le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler
Le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

Dix-huit ministres et quatre secrétaires d'État. La liste des ministres du gouvernement d'Edouard Philippe a été dévoilée ce mercredi à 15h sur le perron de l'Élysée par Alexis Kohler, le nouveau secrétaire général.

En voici la liste, dans l'ordre protocolaire :

Maire PS de Lyon depuis 2001, sénateur du Rhône depuis 1999, il affiche son soutien au mouvement En Marche ! en juillet 2016. Reconnu pour son pragmatisme, Gérard Collomb appartient à la mouvance social-démocrate. Strausskahnien, il a soutenu Ségolène Royal en 2007 et François Hollande en 2012.

► PORTRAIT | Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, est nommé ministre de l'Intérieur

A Lyon, le maire est décrié sur sa politique sécuritaire, après une explosion des chiffres de la délinquance en 2013 dans sa ville.

Gérard Collomb est âgé de 69 ans et est professeur agrégé de lettres classiques.

Convaincu qu'Écologie et Économie sont liées, Nicolas Hulot estime être le plus qualifié pour mettre en œuvre l'accord de Paris COP 21. Pas hostile à Emmanuel Macron, Nicolas Hulot ne lui a toutefois pas exprimé son soutien. Il s’était contenté de remarquer “l’émulation” autour du candidat En Marche ! Candidat à la primaire EELV pour la présidentielle 2012, il échoue face à Eva Joly et vote Jean-Luc Mélenchon. En 2017, il renonce à se présenter et ne s’engage derrière aucun candidat.

► LIRE AUSSI | Nicolas Hulot, ministre d'État de la Transition écologique et solidaire : les dossiers chauds

Âgé de 62 ans, il débute sa carrière comme photo-reporter chez SIPA, où il couvre plusieurs conflits, avant de faire ses armes dans l’audiovisuel à France Inter. De 1987 à 2011, il présente Ushuaïa.

Président du MoDem, François Bayrou s’est rallié derrière Emmanuel Macron pendant la présidentielle. François Bayrou a déjà été ministre de l'Éducation nationale, de 1993 à 1997, dans des gouvernements de droite.

Âgé de 66 ans, il est agrégé de lettres classiques.

Ralliée à la République en Marche !, Sylvie Goulard est élue députée européenne pour le MoDem dans la circonscription Ouest de la France lors des élections européennes de 2009 puis réélue en 2014 dans la circonscription Sud-Est. Elle siège dans le groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe.

Âgée de 52 ans, Sylvie Goulard est énarque, diplômée de l’IEP de Paris et en droit de l’Université d’Aix-Marseille.

Breton et professeur d'histoire, le socialisteJean-Yves le Drian est resté ministre pendant les cinq années du quinquennat de François Hollande. Âgé de 69 ans, il avait voulu se retirer en Bretagne où il venait de prendre la présidence de la région, mais il avait été retenu au gouvernement, jugé indispensable.

Il a quitté le PS le 8 mai 2017. Député PS du Finistère depuis 2012, conseiller régional de Bretagne depuis 2010, Richard Ferrand a été rapporteur général de la loi Macron à l’Assemblée nationale. C’est le grand architecte de la réforme des professions réglementées et le premier parlementaire à avoir rejoint Emmanuel Macron. Il est devenu secrétaire général du mouvement En Marche ! en octobre 2016.

Âgé de 54 ans, Richard Ferrand a été journaliste puis directeur général des Mutuelles de Bretagne.

Médecin et professeure de médecine, Agnès Buzyn a 54 ans. Elle est présidente du collège de la Haute Autorité de santé depuis mars 2016. Ses travaux et de nombreuses publications scientifiques s'inscrivent dans les domaines de la greffe de moelle osseuse, de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) et de la leucémie myéloïde chronique.

Directrice de la maison d'édition Actes Sud, elle est âgée de 66 ans.

Candidat à la primaire de la droite et du centre, la nomination de Bruno Le Maire n'est pas vraiment "une prise de guerre" pour les ténors Les Républicains. Âgé de 48 ans, il est diplômé de l'ENS de Paris, de l'IEP de Paris et de l'ENA.

► ALLER PLUS LOIN | Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, deux LR à la tête de Bercy

Mercredi en réaction à l'annonce de la nomination d'élus LR, Bernard Accoyer a annoncé qu'ils étaient exclu du parti Les Républicains.

Directrice générale de Business France, âgée de 62 ans, elle est aussi "VRP" de la France auprès des investisseurs étrangers.

► LIRE AUSSI | La nouvelle ministre du Travail Muriel Pénicaud n'aura pas la tâche facile

A 52 ans, Jean-Michel Blanquer, connaît tous les rouages du monde de l'éducation et des grandes écoles. Et il semblait prêt à se mettre au service d'Emmanuel Macron. Dans l'entre-deux-tours, il avait ainsi appelé ses étudiants, via Facebook, à voter pour le candidat En Marche ! pour faire barrage au Front national.

Membre du Parti radical de gauche, homme fort du PRG, Jacques Mézard est sénateur du Cantal depuis septembre 2008. Chef de file du groupe RDSE (Rassemblement Démocratique et Social Européen), il a pris la tête de la fronde sénatoriale face au projet de non-cumul des mandats des parlementaires. Fin connaisseur des territoires, il a fait partie de plusieurs groupes d’études en lien avec l’agriculture et l’alimentation : "Économie agricole et alimentaire", "Elevage", "Fruits et légumes", "Trufficulture, oléiculture et cultures traditionnelles". Il est âgé de 69 ans et a exercé la profession d'avocat.

Elu LR, il fait partie de ceux qui veulent répondre à la main tendue par Macron. Proche de Jacques Toubon au début des années 2000, Gérald Darmanin dirige les Jeunes du RPR. Il se rapproche de Christian Vanneste et devient son directeur de campagne en 2007. Il est élu député de la 10e circonscription du Nord de 2012 à 2016. Maire de Tourcoing en 2014, il est porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy. Il devient directeur de campagne de Xavier Bertrand pour l'élection régionale de 2015 et coordinateur de campagne de Nicolas Sarkozy. Il renonce à soutenir Fillon à l'élection présidentielle et démissionne de ses fonctions de secrétaire général adjoint du parti. Âgé de 34 ans, Gérald Darmanin est diplômé de Sciences Po Lille.

Mercredi en réaction à l'annonce de la nomination d'élus LR, Bernard Accoyer a annoncé qu'ils étaient exclu du parti Les Républicains.

Chercheuse française en sciences de la vie, Frédérique Vidal est professeure d'université. Elle a été présidente de l'Université de Nice-Sophia-Antipolis de 2012 à sa nomination au sein du gouvernement.

Âgée de 52 ans, la bretonne Annick Girardin est membre du Parti radical de Gauche. Députée de l'Outre-mer, elle était ministre de la Fonction publique de février 2016 à mai 2017 dans le gouvernement de François Hollande et avait été avant cela secrétaire d'État chargée du Développement de la Francophonie, d'avril 2014 à février 2016.

Double championne olympique, six fois championne du monde et multimédaillée au niveau national, la Guadeloupéenne Laura Flessel et ses 17 années de carrière sportive succède à Patrick Kanner, Valérie Fourneyron ou David Douillet dans ce ministère.

Avec ce ministère, Elisabeth Borne dépend du ministre d'État Nicolas Hulot.

Elisabeth Borne, 56 ans, fut préfète de la région Poitou-Charentes entre février 2013 et avril 2014, première femme à occuper ce poste dans la région. Elle était depuis 2015 présidente directrice générale de la RATP, comme le précise son profil Linkedin.

L'ancienne préfète est désormais ministre chargée des transports auprès de Nicolas Hulot. Avant de rejoindre la RATP, elle a été directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Écologie et du Développement durable.

Aux Affaires européennes, Marielle de Sarnez dépendra du ministère de Jean-Yves Le Drian.

Bras droit de François Bayrou, Marielle de Sarnez est vice-présidente du MoDem. Elle est députée européenne depuis 1999. Elle a d'abord soutenu Alain Juppé pendant la primaire de la droite et du centre cet hiver, avant de se rallier, avec François Bayrou, à En marche !. Elle est d'ailleurs candidate investie de La République en Marche ! aux élections législatives dans la 11ème circonscription de Paris. Âgée de 66 ans, elle est la fille du résistant et député Olivier de Sarnez.

Quatre secrétaires d'État

Quatre secrétariats d'État viennent compléter ce gouvernement. Ils sont composés de Christophe Castaner, chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Marlène Schiappa, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes. Sophie Cluzel chargée des personnes handicapées et Mounir Mahjoubi, chargé du numérique.

Porte-parole d’En Marche ! pendant la campagne, Christophe Castaner est député des Alpes-de-Haute-Provence depuis 2012 et Maire de Forcalquier. Après 30 ans de militantisme, il a suspendu son appartenance au PS en mars 2017. Chef de cabinet de Michel Sapin entre 2000 et 2002 quand il était ministre de la Fonction publique, il a été vice-président du conseil régional Paca entre 2004 et 2012. Candidat à la présidence de la région PACA en 2015, il se retire du second tour pour faire barrage au FN. Âgé de 51 ans, Christophe Castaner est titulaire d’un DESS de juriste d’affaires internationales et est également diplômé de criminologie.

Adjointe au maire PS du Mans Jean-Claude Boulard, Marlène Schiappa a été déléguée à l’Égalité depuis 2014. Elle est responsable du pôle “égalité femmes-hommes” d’En Marche ! et nommée à la Commission nationale d’investiture chargée les candidats aux élections législatives pour la République En Marche ! sous la présidence de Jean-Paul Delevoye. Âgée de 34 ans, Marlène est la fille de l’historien Jean-Marc Schiappa et écrivaine.

A 56 ans, Shopie Cluzel a été présidente de Grandir l'école, une association autour de la trisomie 21. Depuis juin 2011, elle est élue présidente de la FNASEPH (Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap). Pendant sa campagne, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir faire du handicap l'une des priorités de son quinquennat.

Investi aux élections législatives sous les couleurs de la République En Marche !, Mounir Mahjoubi a rejoint le PS en 2002. Il participe en 2006 à la création du mouvement Ségosphère. En 2012, il prend en charge une partie de la campagne numérique de François Hollande pour la présidentielle. Âgé de 33 ans, diplômé d’un master en Finance et stratégie à l’Institut d’études politiques de Paris, Mounir Mahjoubi est le portrait type du “social entrepreneur” dans le numérique. Il a été nommé président du Conseil national du numérique en février 2016, fonction qu’il a quittée en janvier dernier pour conseiller Emmanuel Macron sur sa stratégie numérique.

Photos : ©AFP, ©Citizenside, ©MaxPPP, ©Unice et compte Facebook de Sophie Cluzel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.