[scald=65907:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Pas question de s'effacer devant François Fillon dans la deuxième circonscription de Paris aux élections législatives de 2012, a répété dimanche Rachida Dati.

L'ancienne ministre de la Justice est en guerre ouverte contre le Premier ministre, qui convoite également cette circonscription du VIIe arrondissement de la capitale, dont Rachida Dati est maire.

Rachida Dati sera candidate dans cette circonscription "quoi qu'il arrive", a-t-elle dit sur Canal+, accusant François Fillon d'avoir choisi cette circonscription "pour des raisons de confort personnel".

"Je pense que, si j'avais été un homme, ancien Garde des Sceaux et maire du VIIe arrondissement, jamais je n'aurais été traitée de cette manière", a-t-elle ajouté.

Rachida Dati a en outre accusé François Fillon d'exercer des pressions pour faire obstacle à la candidature de sa rivale.

"J'ai dénoncé des méthodes assez scandaleuses, assez inacceptables, disproportionnées qui ont été mises en oeuvre contre moi", a-t-elle dit.

"François Fillon et ses amis continuent à recevoir des élus, même certains de mes amis, pour ou me déstabiliser, ou pour leur demander de renoncer à leur soutien en ma faveur."

L'ancienne ministre de la Justice a reproché au Premier ministre de manquer de courage dans cette affaire.

"Si François Fillon avait du courage, il m'aurait appelée", a-t-elle dit.

Patrick Vignal, édité par Jean-Philippe Lefief

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.