Quelle suite de carrière pour les hommes et de femmes politiques ? Certains passent de l'autre côté du micro pour trouver une nouvelle exposition médiatique.

Les personnalités politiques françaises se reconvertissent en consultants ou en chroniqueurs
Les personnalités politiques françaises se reconvertissent en consultants ou en chroniqueurs © AFP

Il y a cinq ans déjà, après la défaite de Nicolas Sarkozy, l'ancienne ministre Roselyne Bachelot intégrait C8 en tant que chroniqueuse. Cet été, plusieurs politiques ont annoncé rejoindre à leur tour des médias. Derniers en date : Aurélie Filippetti, l'ex-ministre de la Culture socialiste et l'ancien conseiller en communication de François Hollande à l'Elysée, Gaspard Gantzer. Ils vont rejoindre la bande de polémistes de l'émission "On refait le monde" sur RTL.

Mardi c'était Jean-Pierre Raffarin dont on apprenait qu'il allait lui aussi "travailler dans les médias". L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac rejoint France 2, il sera l'un des chroniqueurs de la nouvelle émission dominicale de Laurent Delahousse diffusée chaque dimanche de 19h à 21h : "19H le dimanche".

Retiré de la vie politique depuis l'été dernier, lorsqu'il avait annoncé créer une ONG internationale pour "alerter contre les risques de guerre", Jean-Pierre Raffarin sera présent avec d'autres chroniqueurs lors des grands entretiens que mènera l'animateur star de France Télévisions.

Avant lui, Henri Guaino a lui aussi choisi, au cœur de l'été, d'annoncer ses nouvelles activités médiatiques. Battu dès le premier tour des élections législatives, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy Henri Guaino a annoncé son retrait de la vie politique. Il ne veut plus solliciter de mandat mais regarder la politique autrement, avec de la distance, explique-t-il au Figaro, le 8 août dernier : "Il faut que je regarde la vie publique avec plus de détachement". A la rentrée, on le retrouvera dans la matinale de Sud Radio, où il sera chargé d'un billet "édito" de cinq minutes entre 8h et 8h15.

Des politiques pour le buzz, une tribune pour des politiques sans mandats

Se tourner vers les médias n'est pas propre à la droite. L'Insoumise Raquel Garrido, porte-parole du parti pendant les élections présidentielle et législatives sera auprès de Thierry Ardisson dans les Terriens du dimanche, sur C8. Son atterrissage sur une chaîne de Vincent Bolloré a fait beaucoup parler, mais elle assure disposer d'une antenne libre, sur un sujet de son choix.

S'agit-il d'un recyclage de politiques en mal de mandat ? Pas seulement. Pour les médias, les personnalités politiques suscitent la curiosité, diversifient l'audience. Pour les politiques, c'est un moyen de conserver une tribune pour s'exprimer tout en éloignant d'une logique électoraliste.

C'est peut-être ce qui pousse le socialiste Julien Dray, dont le parti est au plus mal, à chroniquer bénévolement sur LCI. Une tribune dans les médias représente une façon différente de faire de la politique.

Si la bascule de la vie politique au monde des médias apparaît comme une deuxième vie pour ces personnalités publiques, le chemin inverse est également possible, à l'image de Noël Mamère, d'Emmanuel Cosse, de Laurence Haïm ou plus récemment de François Ruffin et surtout de Nicolas Hulot, aujourd'hui à la tête d'un ministère d'État au sein du gouvernement Philippe.

Les politiques à la télé ou la radio ? Ce n'est pas nouveau

Daniel Cohn-Bendit

C'est le premier à avoir délaissé la politique pour les studios de radio. Il s'est fait connaître du grand public lors des manifestations de mai 68. A l'époque, il était étudiant à l'université de Nanterre en sociologie. Il s'est très vite fait remarqué pour ses qualités de meneur dans les révoltes étudiantes mais également pour sa gouaille et son irrévérence qui détonnait dans cette société de la fin des années 1960. Fort de son expérience militante pendant sa période universitaire, Daniel Cohn-Bendit s'engage en politique dans les années 80, d'abord outre-Rhin puis dans l'Hexagone chez les Verts. En 2012, après plus de quarante ans de militantisme, il arrête la politique pour se consacrer à son groupe de réflexion sur l'Europe et l'écologie. Il n'en délaisse pas moins l'espace médiatique puisque depuis 2013, il est chroniqueur dans la matinale d'Europe 1.

Daniel Cohn-Bendit est chroniqueur dans la matinale d'Europe 1
Daniel Cohn-Bendit est chroniqueur dans la matinale d'Europe 1 © AFP / Joël Saget / AFP

Sébastien Piétrasanta

Entre 2012 et 2017, Sébastien Piétrasanta occupe le poste de député de la deuxième circonscription des Hauts-de-Seine. Durant son mandat, il sera le rapporteur de la commission parlementaire sur les attentats de janvier et novembre 2015 avec le député Les Républicains Georges Fenech. En novembre 2016, il a annoncé son retrait de la vie politique en expliquant sur son blog son "envie d'avoir une seconde vie". Sa seconde vie résulte des choix qu'il a effectué dans la première puisque grâce aux enseignements qu'il a pu tirer de son travail parlementaire sur les attentats, il est devenu consultant sur le terrorisme pour le chaîne d'information en continu BFM TV.

L'ancien député socialiste est maintenant consultant terrorisme sur BFM TV
L'ancien député socialiste est maintenant consultant terrorisme sur BFM TV © AFP / Kenzo Tribouillard / AFP

Roselyne Bachelot

Cette pharmacienne de formation fait son entrée à l'Assemblée Nationale en 1988 en tant que députée de la première circonscription du Maine et Loire. Elle exerça en qualité de ministre de 2002 sous Jacques Chirac (Ministre de l'écologie et du développement durable) jusqu'en 2012 lors du mandat de Nicolas Sarkozy (successivement Ministre de la santé et sports puis Ministre des solidarités et de la cohésion sociale). Après la défaite subie par son candidat, Roselyne Bachelot intègre l'équipe du Grand 8 sur la chaîne D8 en tant que chroniqueuse de l'émission. Sa reconversion lui permettra d'intervenir régulièrement sur les chaînes du groupe Canal + en tant qu'animatrice. Après quatre ans passé au sein du groupe, Roselyne Bachelot rejoint RMC pour l'année 2016 où elle possède sa propre émission, 100% Bachelot. Depuis, elle co-anime une émission de débat sur LCI.

(de droite à gauche) Roselyne Bacehlot, Laurence Ferrari, Hapsatou Sy, Elisabeth Bost et Audrey Pulvar, les présentatrices du Grand 8 sur la chaîne D8
(de droite à gauche) Roselyne Bacehlot, Laurence Ferrari, Hapsatou Sy, Elisabeth Bost et Audrey Pulvar, les présentatrices du Grand 8 sur la chaîne D8 © AFP / Lionel Bonaventure / AFP
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.