rebsamen veut s’assurer que les chômeurs cherchent du travail
rebsamen veut s’assurer que les chômeurs cherchent du travail © reuters

Le ministre du Travail demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles. François Rebsamen promet des sanctions. Pour justifier ses propos, il affirme que 350.000 offres d'emploi ne trouvent pas preneurs.

C'est une déclaration qui fait beaucoup de bruit à gauche : invité d'ITélé , le ministre du Travail François Rebsamen a demandé à Pôle Emploi de renforcer les contrôles pour "vérifier que les gens cherchent bien un emploi".

[Rebsamen - 02/09/2014 à 08h30](http://www.itele.fr/redirect?vid=1125060&sc_cmpid=SharePlayerEmbed) Le ministre du Travail affirme que cette mission demande "un état d'esprit différent, des convocations et des vérifications [...] Sinon on est radié". Ce renforcement des contrôles pourrait selon François Rebsamen régler un problème criant, "350.000 offres d'emploi ne trouvent pas preneurs dans un pays qui compte 3.400.000 chômeurs". Le ministre nuance en affirmant que les chômeurs passifs ne constituent pas une majorité. ### Son entourage désamorce Ce mardi après-midi**, l'entourage de François Rebsamen a tenté de corriger la sortie du ministre :** > Il ne s'agissait en aucun cas de stigmatiser les chômeurs mais de rappeler la loi ### Impossible d'après les syndicats Renforcer les contrôles, c'est tout bonnement impossible selon **Christine Brouh, secrétaire régionale du SNU Pôle Emploi FSU Ile-de-France :** > Les agents qui n'ont pas le temps pour accompagner, qui mettent du temps pour indemniser parce qu'ils ne sont pas qualifiés, on leur demande maintenant de contrôler. Qu'est ce que vous voulez qu'on contrôle ?
Pour mémoire, Pôle Emploi a détecté en 2013, 100 millions d'euros de fraude. Près de 42 millions ont été récupérés donc 58,7 millions d'euros ont été perdus par l'organisme public. Une somme importante mais à mettre en perspective : près de 30 milliards d'euros ont été versés aux demandeurs d'emploi [selon le rapport annuel de Pôle Emploi.](http://www.rapport-annuel.pole-emploi.org/docs/Pole_Emploi_Rapport_annuel_2013.pdf) ### Les socialistes discrets François Hollande a esquivé le sujet lors de la visite d'un collège de Clichy-sous-Bois. Interrogé par un journaliste qui lui demandait s'il fallait contrôler davantage les chômeurs, le chef de l'Etat a botté en touche : les élèves quelques fois, oui". Le secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat s'est exprimé sur le sujet, **Thierry Mandon a estimé que l'idée de François Rebsamen n'était "pas la solution" :** > Ce n'est pas parce qu'on contrôle un peu plus les chômeurs qu'on va vaincre le chômage Quant au premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, il a déclaré que la proposition du ministre du Travail n'était pas "pertinente". ### Tollé à gauche [Invité du Talk-Orange Le Figaro](http://video.lefigaro.fr/figaro/video/controle-des-chomeurs-berger-atterre-par-les-propos-de-rebsamen/3762813242001/), **le numéro un de la CFDT, Laurent Berger s'est dit atterré** et a qualifié les propos de François Rebsamen de scandaleux. A la CGT, on juge ce propos indécent. **Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT parle de "provocation"** : > Le ministre préfère parler des chômeurs que du chômage et je le comprends compte tenu des +5% de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, rien que sur une année [...] Un chômeur sur deux ne touche absolument rien de Pôle Emploi
**Le Parti Communiste Français a lui aussi répliqué par communiqué** , il invite à "contrôler l'activité réelle de Monsieur Rebsamen, François, recruté en avril dernier pour s'occuper de l'emploi." Réaction aussi du côté du Parti Socialiste, **Gérard Filoche, membre du bureau national** , accuse François Rebsamen de traquer "les chômeurs plutôt que le chômage".
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.