François Hollande reçoit aujourd'hui à l'Elysée le président du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France. Roger Cukierman s'inquiète de la place du Qatar en France et d'un climat qu'il juge favorable à l'antisémitisme: son interview à réécouter ici.

Le Crif a 70 ans cette année. le Conseil représentatif des institutions juives de France a été créé en 1943, sous l'Occupation.

Roger Cukierman, président du Crif, invité de France Inter avec Patrick Boyer

Inquiétude face au " populisme ambiant"

Le président du Crif a fait part de son inquiétude concernant la montée du populisme faisant référence notamment au Front national.

Les juifs représentent 50% des victimes d'agression pour motif religieux, or nous ne représentons que 1% de la population.

cukierman
cukierman © Radio France

Roger Cukierman demande aussi des efforts de la part de l'Education nationale pour lutter contre l'antisémitisme.

On ne peut pas porter une kippa dans le métro sans être agressé.

Inquiétude face à la place des Qatari en France

Le président du Crif a rappelé les noms des entreprises emblématiques dans lesquelles le Qatar a investi comme le Printemps, Vinci, Véolia, et le club de foot Paris-Saint-Germain.

Le jour où ils (les Qatari) voudraient intervenir, ils auraient de l'influence.

Roger Cukierman a reconnu qu'aujourd'hui les Qatari n'intervenaient pas dans la politique française, mais il ajoute qu'ils en auraient les capacités s'ils le décidaient.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.