C'est le commentaire d'un ministre socialiste irrité par le débat sur la pause fiscale : "On s'est tiré une balle dans le pied, c'était une vraie connerie !" Selon lui, Pierre Moscovici a commis une maladresse en lançant (sur France Inter) le débat sur le ras-le-bol fiscal des Français qu'il comprenait. Mais le Président lui a emboîté le pas en utilisant l'expression "pause fiscale", puis nombre de ministres ont suivi. Une pause fiscale que de nombreux Français ne verront pas en 2014 et qu'ils n'ont donc pas compris. La maladresse aura coûté cher au gouvernement en termes de communication.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.