UMP 2
UMP 2 © Reuters/Benoit Tessier

Stéphane Tiki a annoncé mardi qu'il se mettait en congé de la présidence des jeunes de l'UMP à la suite des informations du Canard Enchaîné affirmant qu'il se trouve en situation irrégulière en France. Il dénonce une "polémique infamante".

Selon l'hebdomadaire satirique, Stéphane Tiki, 27 ans, de nationalité camerounaise et vivant en France depuis dix ans, n'aurait pas de titre de séjour. Sur son compte Facebook, Stéphane Tiki affirme avoir fait une demande de naturalisation qui est en cours : "Tant pour garantir l'issue favorable de ma demande, que pour assurer la sérénité de l'action des Jeunes Populaires, j'ai décidé de me mettre en congé de sa direction", écrit-il, dénonçant une "polémique infamante".

En tant qu'étranger, Stéphane Tiki peut être président des Jeunes Populaires, mais ne peut pas prétendre à des fonctions électives. Or, il avait avait fait part en décembre de sa volonté d'être candidat aux élections régionales de décembre, selon le Canard Enchaîné.

Il avait été nommé en décembre dernier

"Ma sœur est française, mes parents ont été mariés en France par Jacques Chirac, j'ai fait mes études en France. Je suis engagé à l'UMP, depuis 2006, parce que j'aime la France et pour défendre ses valeurs comme le travail et le mérite", explique Stéphane Tiki. "Je n'ai pas attendu d'obtenir la nationalité française pour m'engager pour ce pays que j'aime".

Le militant avait été nommé en décembre dernier à l'issue d'un Bureau national des Jeunes populaires auquel participait Nicolas Sarkozy, lui-même fraîchement élu à la tête de l'UMP.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.