[scald=222721:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Il sera très difficile de toucher au montant des pensions de retraites en France dans le cadre de la future réforme, a déclaré jeudi le ministre du Travail et du Dialogue social, Michel Sapin.

Les partenaires sociaux ont conclu mercredi un protocole d'accord sur les régimes de retraites complémentaires, qui pourrait se traduire par une hausse des pensions inférieure à l'inflation pendant trois ans.

Prié de dire, sur i> TÉLÉ, s'il faudrait demander aux retraités de toucher moins, dans le cadre de la réforme des régimes de base, Michel Sapin a répondu : "Ça me parait très difficile parce que quand on parle du régime de base, on parle de retraites qui sont inférieures à 1.400 euros."

"C'est pas des grosses retraites, franchement, et ça va jusqu'à 700 euros. Donc je ne vois pas comment on pourrait diminuer le pouvoir d'achat de retraites de 700 à 1.400 euros."

"Il y a d'autres critères qui peuvent être utilisés et qui permettent de rétablir, à moyen et long termes, un régime des retraites stable", a-t-il ajouté.

Les principaux leviers pour redresser les comptes des retraites, dont le déficit pourrait dépasser 20 milliards d'euros en 2020 selon le Conseil d'orientation des retraites, sont le montant des pensions, la durée de cotisation et le montant des cotisations.

Jean-Baptiste Vey, édité par Gilles Trequesser

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.