[scald=84313:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a critiqué mercredi devant les partenaires sociaux réunis à l'Elysée pour un sommet sur la crise les propositions du Parti socialiste en matière de nucléaire civil, qui menacent selon lui la survie de l'industrie française.

"On ne gardera pas d'industries en France si le prix de l'énergie augmente de 30% suite à une réduction de 50% de la part de l'énergie nucléaire", a-t-il dit en ouvrant les travaux du sommet.

"Il est crucial de conserver notre atout nucléaire pour maintenir des emplois en France, pour notre compétitivité, pour réduire nos importations de gaz et de pétrole. De même qu'il est indispensable de conserver notre politique familiale", a-t-il ajouté, selon le texte de son intervention diffusé par l'Elysée.

Le chef de l'Etat, qui n'a pas à ce jour officiellement annoncé s'il briguerait un nouveau mandat, multiplie les attaques contre le PS et son candidat à la présidentielle François Hollande depuis que celui-ci a annoncé son intention de ramener de près de 80% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité.

Le gouvernement et la majorité accusent en outre les socialistes de vouloir "détruire" la politique familiale après leur annonce récente d'un projet de révision du quotient familial.

Yann Le Guernigou et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.