[scald=92855:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy envisage de mettre un coup d'arrêt au statut des fonctionnaires et à l'emploi à vie des nouveaux recrutés de l'Etat en contrepartie d'une revalorisation des salaires, rapporte lundi le site internet des Echos.

Selon le quotidien économique, qui cite plusieurs sources, le chef de l'Etat pourrait proposer prochainement une vaste réforme qui ne concernerait pas les fonctionnaires déjà en poste.

Avec cette "mesure choc", Nicolas Sarkozy, qui doit annoncer dans la semaine sa candidature à la présidentielle, tenterait de rassurer ses troupes sur ses chances de réélection, commente Les Echos.

Lors de l'inauguration du siège de la direction de la gendarmerie nationale dans les Hauts-de-Seine, le chef de l'Etat a insisté lundi sur la nécessité de ne pas revenir sur le non remplacement d'un départ à la retraite sur deux dans la fonction publique, y compris dans la gendarmerie.

"S'agissant de vos effectifs, je préfère que les choses soient claires entre nous : la règle du un sur deux, elle est systématique et je ne la remettrai pas en cause", a-t-il dit en soulignant que son objectif était de parvenir à "désintoxiquer la France de la dépense."

"On ne peut pas dans tous les domaines n'avoir à la bouche qu'un seul principe 'plus de dépenses, plus d'effectifs, plus d'impôts', ce qui à la fin fera moins d'emplois, moins de croissance et plus de problèmes à régler", a-t-il ajouté.

Marine Pennetier, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.