[scald=94887:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy souhaite instaurer 10% de proportionnelle aux élections législatives afin de permettre à tous les courants de s'exprimer, rapporte Le Parisien daté de lundi.

Le président sortant et candidat à l'élection présidentielle du printemps s'est prononcé dimanche pour l'introduction d'une dose limitée de proportionnelle lors d'un meeting à Marseille.

Interrogé par le Parisien, Nicolas Sarkozy a précisé que cette dose serait de l'ordre de 10%. "On va en discuter", a-t-il indiqué au quotidien.

Avec cette proposition, le président-candidat prend le contre-pied de son parti, l'UMP, dont le secrétaire général Jean-François Copé est hostile à toute évolution du genre.

Son rival socialiste, François Hollande, a déjà annoncé qu'il introduirait lui aussi une part de proportionnelle aux législatives s'il est élu.

Outre les Verts, l'introduction d'une dose de proportionnelle profiterait aussi au Front national, qui n'a eu des élus à l'Assemblée nationale qu'entre 1986 et 1988, période où le scrutin uninominal à deux tours, qui prévaut dans la Constitution de la Ve République, avait été amendé en ce sens à l'initiative du Parti socialiste.

Marine Pennetier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.