[scald=110997:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy, candidat à un second mandat, a promis mardi sur Canal+ de continuer à limiter l'augmentation des dépenses de santé en France à 2,5% par an, s'il est réélu.

Le chef de l'Etat a dit que l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (Ondam), qui existe depuis 1997 n'était véritablement respecté que depuis deux ans.

"Je continuerai à prévoir une augmentation de dépenses de l'assurance maladie chaque année de deux points et demi, ce qui est déjà très sévère", a-t-il poursuivi. "Parce qu'avec ça il faut faire tourner les hôpitaux, financer la recherche, financer la maladie."

Ce chiffre de 2,5% est déjà l'objectif retenu pour 2012 dans le plan d'austérité annoncé l'automne dernier par le gouvernement.

Emmanuel Jarry et Yann Le Guernigou, édité par Thierry Lévêque

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.