[scald=23847:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Ségolène Royal a pris mardi des accents gaulliens pour appeler au rassemblement contre Nicolas Sarkozy, qu'elle estime pouvoir affronter victorieusement à l'élection présidentielle de 2012 en France.

La candidate à la primaire socialiste n'a pas hésité à convoquer la mémoire de Charles de Gaulle pour réclamer un effort comparable à celui qu'incarna le général après la Seconde Guerre mondiale.

"Je pense que je suis la plus à même de battre Nicolas Sarkozy parce que j'ai l'expérience d'une campagne présidentielle, que j'ai des convictions fortes, que je considère en effet qu'il faut faire le rassemblement non seulement des socialistes mais aussi des écologistes, de l'extrême gauche, des centristes humanistes, jusqu'aux gaullistes", a dit Ségolène Royal sur RTL.

"L'effort que nous aurons à faire pour redresser le pays sera aussi important que celui qui a été fait par la vaste coalition de l'après-guerre, du Conseil national de la résistance", a-t-elle ajouté.

Elle a ensuite conclu son appel du 19 juillet en invoquant directement Charles de Gaulle, inspiration traditionnelle de la droite française auquel s'est constamment opposé l'homme que Ségolène Royal aime à présenter comme son mentor, François Mitterrand.

"Comme le disait le général De Gaulle, il faut viser haut et se tenir droit", a dit Ségolène Royal. "Aujourd'hui, on en est loin car le pouvoir sarkozyste ne vise pas haut et ne se tient pas droit."

Patrick Vignal

Mots-clés :

Derniers articles

Monde

Alep : qui va bouger ?

mardi 27 septembre 2016
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.