[scald=60753:sdl_editor_representation]CANNES (Reuters) - Silvio Berlusconi a déclaré vendredi qu'il n'avait pas l'intention de démissionner et qu'il ne croyait pas à un renversement rapide de son gouvernement.

S'exprimant devant la presse lors du sommet du G20 à Cannes, le président du Conseil italien a confirmé qu'il lierait l'examen des mesures d'austérité par le parlement à un vote de confiance sur son gouvernement.

Malgré les appels à sa démission en Italie, il a jugé que personne d'autre que lui ne pouvait avoir l'autorité nécessaire pour représenter son pays à l'étranger.

Il a ajouté que les députés de son camp appelant à son départ trahissaient l'Italie en période de crise économique.

Silvio Berlusconi a dit avoir repoussé une offre de soutien financier de la part du Fonds monétaire international.

Il a affirmé que les Italiens s'étaient appauvris depuis l'introduction de l'euro.

Barry Moody, Bertrand Boucey pour le service français

Mots-clés:
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.