La prestation de Marine Le Pen pendant le débat mercredi joue contre elle. Selon le dernier sondage Ipsos Sopra Stéria, l'écart se creuse à nouveau face à Emmanuel Macron.

L'attitude jugée agressive de Marine Le Pen la plombe dans les sondages à trois jours du deuxième tour de l'élection présidentielle
L'attitude jugée agressive de Marine Le Pen la plombe dans les sondages à trois jours du deuxième tour de l'élection présidentielle © AFP / STRINGER

Marine Le Pen est repassée sous la barre des 40%, à quatre jours du deuxième tour de l'élection présidentielle, selon le sondage* Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France publié ce vendredi.

► ÉCOUTER | Brice Teinturier : "Il est rare qu'un débat d'entre-deux tours modifie les rapports de force"

Réalisé le 4 mai, au lendemain du débat de l'entre-deux tours, le sondage crédite Marine Le Pen de 38,5% des intentions de vote et Emmanuel Macron de 61,5%, un niveau proche de celui réalisé juste après l'annonce des résultats du premier tour, dimanche 23 avril.

L'attaque de Marine Le Pen se retourne contre elle

Le débat de l'entre-deux tours, mercredi 3 mai, où la candidate frontiste s'est montrée offensive dès les premières minutes, semble avoir eu un effet négatif sur les électeurs FN. Parmi les personnes sondées qui ont vu ou entendu parler du débat, ils sont 54% à se dire "plutôt inquiets" par l'attitude de Marine Le Pen pendant la rencontre. Au sein même de ses sympathisants, ils sont 11% à s'inquiéter. Un chiffre qui monte à 44% chez les électeurs de Nicolas Dupont-Aignan, candidat battu au premier tour qui s'est allié avec la frontiste pendant la campagne de l'entre-deux tours.

L'opinion sur l'attitude de Marine Le Pen pendant le débat télévisé du 3 mai inquiète plutôt 54% des sondés
L'opinion sur l'attitude de Marine Le Pen pendant le débat télévisé du 3 mai inquiète plutôt 54% des sondés / Capture d'écran sondage Ipsos Sopra Steria

Du côté d'Emmanuel Macron, sa prestation ne semble pas convaincre non plus. Le candidat d'En Marche !, qui profite mécaniquement de l'inquiétude suscitée par sa rivale, ne rassure que 31% des personnes sondées qui se sont intéressées au débat, quand il en laisse 36% indifférentes et inquiète tout de même 33% d'entre elles.

Lors du débat, l'attitude d'Emmanuel Macron "rassure plutôt" 31% des sondés
Lors du débat, l'attitude d'Emmanuel Macron "rassure plutôt" 31% des sondés / Capture d'écran sondage Ipsos Sopra Steria

* Sondage réalisé le 4 mai 2017 par internet auprès de 2 632 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatives de la pupulation française selon la méthode des quotas, dont 1 605 personnes certaines d'aller voter.Voir l'étude intégrale.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.