Patrick Buisson et Pierre Giacometti
Patrick Buisson et Pierre Giacometti © SIPA/Ibo & MaxPPP/H.Emajoski

Les deux anciens conseillers de Nicolas Sarkozy sont entendus dans l'enquête sur la régularité des contrats conclus sous le quinquennat Sarkozy entre l'Élysée et neuf instituts de sondage. Patrick Buisson est mis en examen.

Les deux hommes étaient interrogés par les enquêteurs de la BRDE, la Brigade de répression de la délinquance économique. Pierre Giacometti a été placé en garde à vue dans les locaux de la BRDE. Selon son avocat, Patrick Buisson était entendu sous le statut de témoin assisté. Il a été mis en examen recel de favoritisme, abus de biens sociaux et détournement de fonds publics par un particulier.

Des centaines de sondages commandés

Le juge Serge Tournaire, un juge d'instruction du pôle financier, enquête sur l'ensemble des contrats de conseil ou de sondages commandés durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, pour plus de 9 millions d'euros, sans que la règle des marchés publics ait été respectée.

Une première plainte de l'association de lutte contre la corruption Anticor avait suivi le rapport de la Cour des Comptes épinglant la convention d'un million et demi d'euros signée entre l’Elysée et Publifact, la société de Patrick Buisson.

Par la suite, les investigations ont été étendues à l'ensemble des contrats de conseil ou de sondages commandés durant le quinquennat Sarkozy, chiffrés à plus de 9 millions d'euros dans une plainte ultérieure d'Anticor. Une partie des sondages porte sur des sujets loin de la fonction de Chef de l'Etat puisqu'on a interrogé les français sur leur perception de la liaison entre Nicolas Sarkozy et Carla Bruni ou encore sur des adversaires potentiels du président.

Des perquisitions au domicile et au bureau de Patrick Buisson ont eu lieu en avril 2013 pour retrouver ces documents devenus introuvables. Les magistrats, au cours de leurs investigation, ont par contre découvert que Patrick Buisson aurait enregistré bon nombre de réunions confidentielles avec Nicolas Sarkozy.

Pour Anticor et son avocat Jérôme Karsenty, la mise en examen de Patrick Buisson ne sera sans doute pas la seule dans ce dossier. Six anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy, dont Claude Guéant et Xavier Musca qui s'étaient succédé au poste de secrétaire général de la présidence de la République, ainsi qu'Emmanuelle Mignon, l'ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, ont été entendus début juin dans ce dossier. Aucune mise en examen n'avait été prononcée à l'issue de ces gardes à vue.

Dans cette affaire, Nicolas Sarkozy est protégé par son immunité présidentielle.

La parcours de Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy
La parcours de Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy © IDE
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.