Le Parti socialiste vient de constituer la mission chargée d'apaiser le conflit à la mairie de Saint-Nazaire, à la suite des accusations de viol d'une conseillère municipale contre un adjoint au maire.

Conférence de presse au siège du PS en mars 2019
Conférence de presse au siège du PS en mars 2019 © Maxppp / Leon Tanguy

C'est une affaire de violences sexuelles qui empoisonne la vie politique de Saint-Nazaire. Comme nous l'évoquions sur France Inter, une élue socialiste du conseil municipal accuse un maire adjoint d’un rapport sexuel "non consenti" en 2014 et d’une relation "d’emprise", "douloureuse, honteuse, immorale". Des accusations qu'il "conteste formellement". Depuis plusieurs mois, cette affaire déchire le conseil municipal, entre ceux qui ont pris partie pour la victime présumée et les autres.

Le Parti socialiste s'est finalement décidé à intervenir, en envoyant sur place une mission pour tenter d'apaiser ce conflit. Elle se compose de Laurence Rossignol, sénatrice PS et ancienne ministre aux droits des femmes, Cécilia Gondard, secrétaire nationale à l'Égalité entre femmes et hommes et lutte contre les discriminations et Michel Debout, membre de la direction nationale du parti, et consultant sur les questions de risques psychos-sociaux et violences au travail. Un déplacement est prévu très rapidement en Loire-Atlantique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.