François Hollande à Oyonnax pour la commémoration du 11 novembre
François Hollande à Oyonnax pour la commémoration du 11 novembre © REUTERS/Robert Pratta

Dans un reportage sur la visite du chef de l'État à Oyonnax, le 11 novembre, la chaîne a légèrement décalé le son des huées pour les faire correspondre à l'arrivée du président, dès sa sortie de voiture. "Maladroit", selon TF1. Plus grave, selon le CSA.

C'est d'abord le Petit Journal de Canal Plus qui a dévoilé la supercherie. Peu de temps après, la chaîne a reconnu avoir un peu trafiqué un passage de son reportage sur la visite présidentielle à Oyonnax, dans l'Ain.

On y voit le président sortir de sa voiture, et on y entend des huées... Sauf que dans la réalité, on n'entendait pas les cris du public à ce moment précis.

Les précisions d'Alexandra Ackoun.

Faute avouée pour TF1, mais seulement à moitié pardonnée : le CSA a décidé d'examiner ce cas en groupe de travail "déontologie". Une analyse qui prendra quelques semaines.

"Une erreur regrettable"

De son côté, TF1 minimise l'incident, par la voix de sa directrice de l'information Catherine Nayl.

Au cours du journal de 20 heures de TF1 du 11 novembre, le reportage sur la journée de François Hollande a rendu compte fidèlement des incidents qui ont émaillé cette journée de commémoration. Le son d'origine a été maladroitement décalé de 4 secondes très exactement. C'est une erreur regrettable mais en aucun cas il n'y a eu d'ajout de son, ni de volonté de déformation de la réalité.

Le 20 heures de TF1 est suivi par plus de 6 millions de téléspectateurs chaque soir.

Le CSA a à sa disposition plusieurs sanctions s'il estime qu'il y a bien eu un problème déontologique. Il peut par exemple adresser une simple mise en garde ou carrément imposer une pénalité financière voire... la lecture d'un communiqué.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.