Christiane Taubira
Christiane Taubira © REUTERS/Philippe Wojazer

Le directeur de la publication de l'hebdomadaire d'extrême droite Minute, Jean-Marie Molitor, a été condamné jeudi à 10.000 euros d'amende.

Le tribunal correctionnel de Paris l'a reconnu coupable d'injure publique à caractère racial.

L'hébdomadaire avait publié une photo de la ministre de la justice en novembre 2013, sous le titre "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ". Le parquet de Paris avait requis trois mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende.

Après la parution de la Une qui avait suscité une vague d'indignation, la ministre avait dénoncé des propos "d'une extrême violence" déniant son "appartenance à l'espèce humaine".

Pour l'avocat de Minute, Me Frédéric Pichon :

Les limites de la liberté d'expression n'avaient pas été dépassées dans ce dossier, à mon sens.

Un dessinateur, qui avait également fait dans Minute un lien entre Christiane Taubira et un singe dans un dessin publié avant la "une" incriminée, a quant à lui été relaxé.Dans ce dessin, un avocat lançait, aux côtés d'un singe, la larme à l'oeil : "Mon client porte plainte pour avoir été odieusement caricaturé en Madame Taubira!" Le tribunal a considéré qu'il s'agissait d'humour.

Peu de temps avant la parution de la Une de Minute, Christiane Taubira avait été la cible de propos racistes de la part d'une jeune fille lors d'une manifestation d'opposants au mariage homosexuel ou encore d'une ex-candidate FN aux municipales dans les Ardennes, qui a été condamnée à neuf mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cayenne (Guyane).

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.