Meeting UMP à Nice
Meeting UMP à Nice © SIPA/Bruno Bébert

Plusieurs ténors du parti se sont déjà dits opposés aux nom "Républicains" choisis par Nicolas Sarkozy. Cette fois c'est l'éventuelle consultation des militants sur le sujet qui fait débat.

Nicolas Sarkozy l'avait promis en novembre dernier, les militants seront consultés sur un éventuel changement nom. Depuis silence radio.

Le sarkozyste et sénateur UMP Roger Karoutchi botte en touche

L'essentiel c'est le signal fort donné aux français

Sauf que François Fillon et Alain Juppé réclament eux un vote des militants. Peut-être se sont-ils aperçus que les sympathisants de droite ne sont en effet pas trop favorables à un changement de nom.

Edouard Philippe député maire du Havre est le porte-parole d'Alain Juppé

Les militants doivent être appelés à se prononcer, mais comment ?

La décision d'une consultation sera prise mardi prochain, en bureau politique

Les Juppeistes seront en première ligne pour tenter de fragiliser Nicolas Sarkozy avec peut être en tête deux exemples : les changements de nom voulu par Philippe Séguin en 1998 et par Alain Juppé lui -même en 2002. A chaque fois, deux échecs pour la direction du parti.__

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.