Le Conseil national de l'UMP s'est tenu samedi à Paris
Le Conseil national de l'UMP s'est tenu samedi à Paris © MaxPPP/Xavier de Torres
**Le parti a affiché hier son unité lors d'un conseil national à Paris, même si la bataille pour la primairepré-présidentielle est loin, certains n'ont pas pu s'empêcher de faire entendre leur musique, bien différente.** François Fillon et Jean-François Copé, assis côte-à-côte. Tout a été fait, hier, à l'occasion du Conseil national de l'UMP, salle de l'Equinoxe à Paris (XVe) pour renvoyer une image d'unité du parti. Soucieux de faire oublier les divisions et les tumultes de l'hiver dernier, catastrophiques pour l'UMP en terme de popularité, tous les ténors qui sont montés à la tribune, François Fillon, Luc Chatel, Jean-Pierre Raffarin, Bruno Le Maire ou Xavier Bertrand, le président Jean-François Copé en tête, ont mis en garde contre les divisions stériles et suicidaires et ont loué "l'unité", maître-mot de la journée. "L'UMP de 2014 n'est plus celle de la triste année 2012", a affirmé à la tribune jean-François Copé. Mais si le combat pour la primaire de 2016 est encore loin, certains n'ont pu s’empêcher, en coulisse, de continuer à dégainer. **Le reportage salle de l'Equinoxe de Yannick Falt**
Outre la présentation des grandes lignes d'un programme d'alternance, l'UMP s'est doté d'une "charte des bonnes pratiques" pour les municipales, et a créé une haute autorité pour veiller à l'organisation et au bon déroulement de sa primaire pour 2017.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.