[scald=218851:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Les négociations sont "en bonne voie" à Renault et un accord est prévisible "dans les jours qui viennent", a déclaré dimanche Arnaud Montebourg.

Le groupe automobile français a donné aux syndicats jusqu'à début mars pour signer l'accord de compétitivité en discussion depuis l'automne dernier.

"Je crois qu'il y a eu des échanges de concessions réciproques", a jugé le ministre du Redressement productif dans le cadre du "Grand Rendez-Vous" Europe 1/i> TELE/Le Parisien-Aujourd'hui en France. "Pour moi, c'est un accord qui est constructif".

Prié de dire si l'accord serait prochainement conclu, le ministre a répondu : "Je crois que c'est en bonne voie (...) dans les jours qui viennent".

Face à la chute du marché automobile européen, le deuxième constructeur automobile français a engagé un cycle de négociations pour rapprocher la compétitivité de ses usines françaises de celle de ses sites espagnols.

En échange d'un engagement de ne pas fermer de site sur la durée de l'accord, qui court jusqu'en 2016 et de celui d'allouer à la France des volumes de production supplémentaires, il va allonger la durée du travail et réduire de 8.200 personnes son effectif français via des départs à la retraite ou les démissions.

Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.