[scald=81915:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le Nouveau centre (NC) annonce mardi qu'il se réunira en congrès le 25 février pour se prononcer sur la candidature d'Hervé Morin à la présidentielle, contestée par certains dirigeants de la formation centriste.

L'ancien ministre de la Défense et président du NC a annoncé la tenue de ce congrès à l'occasion de la réunion du comité exécutif du parti, précise un communiqué de la formation centriste. La décision a été approuvée à l'unanimité par les membres présents.

"Au cours de ce congrès, les adhérents du Nouveau centre se prononceront sur leur choix pour l'élection présidentielle", précise le parti centriste.

Emmenée par les ministres Nouveau centre Maurice Leroy (Ville) et François Sauvadet (Fonction publique), une partie de la formation centriste alliée de l'UMP s'oppose à la candidature d'Hervé Morin sur fond de pressions de l'Elysée pour éviter une multiplicité des candidatures à droite.

Au vu de son faible score - autour de 1% - dans les sondages d'intentions de vote et estimant que la candidature d'Hervé Morin allait "droit dans le mur", François Sauvadet avait réclamé la tenue d'un congrès.

Les opposants ont invité les présidents et délégués départementaux du parti à une réunion ce mercredi pour exprimer leur position.

Autre adversaire de la candidature d'Hervé Morin, le numéro deux de la formation, Jean-Christophe Lagarde, n'a pas exclu d'appeler à voter François Bayrou au premier tour de la présidentielle.

Yann Le Guernigou, édité par Chine Labbé

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.