Dans une école maternelle de Blanc-Mesnil, il y a quelques années
Dans une école maternelle de Blanc-Mesnil, il y a quelques années © CC Jessie Romaneix ©

Réactions toujours aussi nombreuses autour de la sois-disant théorie du genre à l'école. La FCPE a annoncé qu'elle porte plainte après les menaces par mail reçues par les parents qui dénoncent le mouvement de boycott des écoles.

L'organisation départementale de Seine-et-Marne de la FCPE a envoyé jeudi matin une plainte pour "menaces" au procureur de Melun, a déclaré son secrétaire général, Mehdi Azzam.

Dans son mail, l'auteur des menaces affirme que des noms de parents d'élèves FCPE ont été relevés dans toute l'Île-de-France, et menace de "cibler automatiquement" les parents qui pourraient évoquer la question en conseil d'école.

L'auteur des menaces se réclame de "réseaux insoupçonnés en termes d'influence", soutenant Farida Belghoul, militante proche de l'essayiste d'extrême droite Alain Soral, à l'origine du mouvement de boycott de l'école contre un prétendu enseignement de la "théorie du genre".

La FCPE ne compte pas laisse passer ces menaces, soutenue en celà par la PEEP, la deuxième fédération de parents d'élèves, parfois critique à l'égard du ministre, mais cette fois-ci, sur la même ligne.

Les explications de Sonia Bourhan

Vincent Peillon a écrit aux chefs d'établissements

Mercredi, face aux rumeurs à propos d'un prétendu enseignement de la "théorie du genre" conduisant certains élèves à boycotter l'école, le Ministre de l'Education nationale a tapé du poing sur la table, et a demandé aux chefs d'établissements de convoquer leurs parents pour les rassurer et leur rappeler que l'école est obligatoire.

Une convocation que marine Le Pen a dénoncé ce matin sur France Inter Marine Le Pen. La présidente du Front National, estime que Vincent Peillon "aggrave la situation" par uen lettre dont la tonalité est, selon elle "comminatoire, presque menaçante. Je crois qu'en faisant cela, le ministre aggrave la situation. Mais peut-être est-ce son but, somme toute. Peut-être que c'est son objectif d'aggraver les situations, les tensions, comme le fait le gouvernement socialiste depuis des mois en utilisant tous les sujets sociétaux possibles et imaginables pour tenter de créer la division, l'inquiétude".

Marine Le Pen

Les parents maintenant se voient imposer par l'école ceux qui est leur rôle : l'éducation

Une partie de l'UMP continue de prétendre que la théorie du genre à l'école est une réalité

Pas de ligne politique claire à l'UMP. Au risque de "la récupération", selon Benoist Apparu, certains -comme Patrick Ollier - sont certains que la théorie du genre est enseignée à l'école. Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a accusé jeudi le gouvernement de jouer au "pompier pyromane" sur les sujets sociétaux, avec pour effet selon lui de faire monter "les extrémistes."

Les explications de Nasser Madji

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.